•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Forte demande pour la vaccination contre la grippe au Bas-Saint-Laurent

Un pharmacien injecte le vaccin contre la grippe dans l'épaule d'une femme.

Le vaccin contre la grippe est offert gratuitement aux personnes vulnérables lors de cliniques de vaccination de la santé publique. Il peut aussi être administré en pharmacie et dans les cliniques médicales (archives).

Photo : CBC

Le vaccin contre la grippe saisonnière est très populaire cette année au Bas-Saint-Laurent. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la région a lancé sa campagne annuelle lundi et a reçu 8400 demandes de rendez-vous en une seule journée.

En comparaison, 3800 personnes s’étaient inscrites l’an dernier la première journée, précise l’infirmière clinicienne au CISSS du Bas-Saint-Laurent, Nathalie Bond.

Elle explique cette popularité entre autres par le fait que les gens veulent être certains de ne pas contracter l’influenza en contexte de pandémie de COVID-19.

La population a bien compris le message qu’il faut éviter d’engorger davantage le système de santé, estime-t-elle.

Si nos services d’urgence sont achalandés avec les cas d'influenza, ils vont difficilement pouvoir répondre à la demande si le nombre de cas de COVID-19 augmentait. 

Nathalie Bond, infirmière clinicienne au CISSS du Bas-Saint-Laurent
Une infirmière vaccine une personne âgée.

8400 demandes de rendez-vous ont été reçues en une seule journée, soit deux fois plus que l'an dernier (archives).

Photo : iStock

Nathalie Bond précise que le vaccin de cette année cible quatre souches de virus. Avec un taux d’efficacité de 56 % l’an dernier, la vaccination a probablement gagné en crédibilité, avance-t-elle.

Protéger les plus vulnérables

Nathalie Bond ajoute que le CISSS a pour but de protéger 80 % des personnes vulnérables et que le nombre de doses prévues sera suffisant pour répondre à la demande.

Le CISSS encourage les personnes aux prises avec une maladie chronique à se faire vacciner. La vaccination des personnes âgées de 75 ans et plus et des femmes enceintes est également recommandée.

Le vaccin est donc offert gratuitement pour ces populations ainsi que pour les proches aidants, les travailleurs de la santé, les personnes de 60 ans et plus et les enfants qui ont entre 6 et 23 mois.

Depuis lundi, la prise de rendez-vous est ouverte et la période de vaccination commencera le premier novembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !