•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avenir d'une centrale alimentée à la biomasse : les pourparlers se poursuivent

Une usine en hiver

La centrale électrique Calstock a éviter la fermeture au printemps.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

La compagnie Atlantic Power et le gouvernement provincial indiquent que les pourparlers se poursuivent à propos de l’avenir d’une centrale électrique alimentée à la biomasse située près de Hearst.

La centrale Calstock Power Plant avait évité la fermeture en juin, quand le gouvernement provincial avait prolongé de six mois une entente d’achat d’électricité qui était arrivée à échéance.

La période de six mois devait permettre au gouvernement et aux intervenants d’évaluer le rôle futur de la production d’électricité à partir de la biomasse.

La compagnie souligne que l'accord expirera le 16 décembre.

Atlantic Power et d'autres intervenants collaborent avec le gouvernement provincial pour trouver une solution pour maintenir l'usine en service au-delà de cette date. Si aucune solution n'est trouvée, l'usine fermera en décembre, indique la compagnie.

L'entreprise ajoute qu’elle apprécie le fort soutien qu'elle a reçu des communautés et du secteur forestier.

La semaine dernière, la ville de Hearst a publié un communiqué de presse, faisant part de ses inquiétudes par rapport à l’avenir de la centrale.

La municipalité demande au gouvernement de Doug Ford de reporter la date d’échéance de l’entente afin de trouver une solution permettant de maintenir des emplois et soutenir l’industrie forestière qui alimente la centrale.

Atlantic Power, c’est une valeur ajoutée à l’industrie forestière. On en a besoin pour brûler nos résidus de bois.

Roger Sigouin, maire de Hearst

Le maire Sigouin souligne qu’il y a 25 emplois directs en jeu et encore plus d’emplois indirects.

Approché par Radio-Canada, le ministère de l’Énergie de l’Ontario a envoyé cette citation du ministre Greg Rickford. Nous sommes à l’écoute des inquiétudes du maire Sigouin. Notre gouvernement est dans le processus de négocier une entente qui priorise les Ontariens.

Dans le passé, le ministère avait indiqué que l’Ontario a un surplus d’électricité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !