•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vie reprend peu à peu au centre BMO de Calgary

Un homme tatoue le bras d'une jeune femme.

Les tatoueurs sont déjà habitués à respecter des règles d'hygiène strictes.

Photo : Radio-Canada / Nassima Way

La participation de centaines de personnes à la convention de tatouage cette fin de semaine à Calgary démontre qu’il est possible d’organiser de grands événements au centre BMO tout en respectant les restrictions liées à la COVID-19.

C'est d’ailleurs l'un des premiers grands rassemblements du genre à se tenir en Alberta depuis le début de la pandémie. Selon Greg Newton, le directeur général du centre BMO, le succès de l'événement est un signe encourageant pour ceux qui dépendent de cette industrie.

Deux hommes devant un stand.

Le respect des mesures sanitaires rassurent les visiteurs.

Photo : Radio-Canada / Nassima Way

Je suis content de voir les gens sortir de chez eux, et je suis aussi content de voir que les entrepreneurs viennent exposer chez nous , dit-il.

Mesures sanitaires strictes

La majorité des tatoueurs venaient de Calgary, mais certains ont eu suffisamment confiance pour prendre l’avion et venir d’autres provinces, comme le tatoueur ontarien connu sous le nom d’artiste Hollywood.

La grande différence est qu’il faut porter un masque et il y a moins d’artistes qu’avant à cause de la COVID-19.

Le tatoueur ontarien, Hollywood

Autres différence, la température de chaque visiteur et artiste doit être prise avant de passer les portes de l’immense salle d’exposition.

Des stands dans un salon d'exposition.

Les stands sont séparés pour éviter les rassemblements autour d'un stand.

Photo : Radio-Canada / Nassima Way

Les allées sont plus larges et il y a une séparation de 2 mètres entre chaque stand, où seulement un client peut être reçu à la fois. De plus, les tables, les chaises et tout ce qui est régulièrement touché comme les poignées de porte sont désinfectés régulièrement.

Faire confiance aux professionnels de l'événementiel

Grâce à ce protocole rigoureux, le centre BMO a reçu l'accréditation du Global Biorisk Advisory Council. Il s'agit d'une nouvelle accréditation internationale qui évalue les mesures sanitaires contre les risques biologiques des établissements de grande envergure.

Deux personnes regardent des tubes de couleurs.

Les exposants ont tous accès à des produits de nettoyages pour désinfecter leur espace.

Photo : Radio-Canada / Nassima Way

Lesley Plumley, propriétaire de la compagnie d'événementiel LP Events, est la porte-parole de la coalition Alberta Live Events qui défend les intérêts des professionnels de l'évènementiel. Elle affirme que c'est grâce à des événements de ce genre que l'industrie des salons et expositions regagnera la confiance des consommateurs.

Nous savons que les consommateurs n’ont pas encore suffisamment confiance pour visiter des événements de grande envergure, mais nous sommes formés pour réduire les risques de toutes sortes de danger, comme celui de la COVID-19, rassure-t-elle.

Le prochain grand événement prévu au centre BMO est le ScreamFest pour célébrer la fête de l'Halloween. Il aura lieu du jeudi 22 octobre au samedi 31 octobre.

Visitez notre dossier sur les vaccins contre la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !