•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'artiste montréalaise Backxwash remporte le prix Polaris

La chanteuse est devant son micro

L'artiste Backxwash lors d'un concert en 2019.

Photo : Facebook/Backxwash

Radio-Canada

La rappeuse transgenre Ashanti Mutinta, plus connue sous le nom de Backxwash, a remporté, lundi soir, le prix Polaris 2020 du meilleur album canadien de l'année.

En recevant virtuellement son prix à distance, la chanteuse aux racines zambiennes a souligné « avoir eu peur » de se confier autant sur son album, intitulé God Has Nothing to Do With This Leave Him Out of It. La Montréalaise a toutefois ajouté que cette peur s'était envolée quand elle avait réalisé qu'elle était en train de faire la musique qu'elle avait toujours rêvé de faire.

Parmi les finalistes figuraient aussi l'artiste R'n'B-pop Jessie Reyez, le groupe de rock indépendant des Premières Nations nêhiyawak et l'artiste Witch Prophet, de son vrai nom Etmet Musa, une musicienne torontoise d'origine éthiopienne.

La liste des nominations était complétée par les U.S. Girls, un groupe de pop expérimentale américano-canadien, la chanteuse de hip-hop et de R'n'B Junia-T, ainsi que Pantayo, un ensemble entièrement féminin qui combine la musique traditionnelle des Philippines avec des influences pop.

Les deux artistes du Québec figurant parmi les finalistes étaient anglophones : Backxwash et DJ Kaytranada. En effet, après avoir fait partie des 40 albums en présélection, les opus de Louis-Jean Cormier, de Marie-Pierre Arthur, de P’tit Belliveau, de Chocolat et de Zen Bamboo ont été écartés lors de la sélection des 10 titres finalistes.

COVID-19 oblige, aucune prestation n'a eu lieu sur scène. Le comité organisateur du concours avait plutôt mandaté un groupe de réalisateurs et de réalisatrices de films pour donner vie à chacun des 10 albums nommés sous forme de courts métrages.

L’an dernier, c’est la rappeuse torontoise Haviah Mighty qui avait remporté les grands honneurs. Outre la bourse de 50 000 $ décernée à la lauréate, les neuf autres finalistes recevront un chèque de 3000 $.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !