•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maripier Morin sort de son silence, 3 mois après les allégations de Safia Nolin

« Les derniers mois se sont déroulés sous le signe de la prise de conscience. Le chemin est difficile, mais nécessaire. »

La femme porte une blouse blanche.

L'animatrice et actrice Maripier Morin

Photo : Avanti Groupe / Karine Dufour

Radio-Canada

L’animatrice Maripier Morin, qui a mis sa carrière en pause en juillet dernier à la suite des allégations d'inconduite sexuelle et de racisme formulées par la chanteuse Safia Nolin, est sortie de son mutisme dans une publication Instagram lundi.

Les derniers mois se sont déroulés sous le signe de la prise de conscience. Le chemin est difficile, mais nécessaire, a-t-elle expliqué. 

Nécessaire parce que depuis quelques années j'avais des habitudes de vie qui ne reflètent pas la personne que je veux être et malgré moi j'ai déçu des personnes, ce que je regrette profondément, a-t-elle ajouté.

Je chemine tranquillement, en continuant les prises de conscience nécessaires à mon évolution et à la reprise graduelle de mes activités professionnelles, a aussi écrit celle qui dit apprendre à mieux gérer [sa] personnalité excessive qui s’exprime dans toutes les sphères de [sa] vie.  

Après la controverse déclenchée par les dénonciations, Maripier Morin avait été larguée par plusieurs marques avec lesquelles elle avait signé des contrats publicitaires et elle avait décidé de mettre en pause ses activités professionnelles.

Le 18 juillet dernier, Le Devoir avait un publié un article dans lequel trois personnes témoignaient que Maripier Morin avait, avec insistance, fait des insinuations sexuelles sur un plateau de tournage. Une autre personne racontait également avoir été embrassée à deux reprises sans consentement par Maripier Morin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !