•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout est en place pour débuter le compostage dans la Vallée-de-l’Or

Martin Ferron parle derrière un lutrin avec le logo de la MRC.

Martin Ferron, préfet de la MRC de la Vallée-de-l'Or

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

La MRC de la Vallée-de-l’Or pourra débuter comme prévu la collecte porte-à-porte des matières compostables dans la semaine du 2 novembre prochain.

La construction de la plateforme de compostage est suffisamment avancée pour permettre de commencer à accumuler et traiter les matières. La collecte se fera chaque semaine, 12 mois par année.

Chaque municipalité du territoire complétera aussi dans les prochains jours la distribution gratuite des bacs bruns pour chaque résidence et immeuble de moins de 10 logements. À Val-d’Or, quelque 7000 des 10 000 bacs ont été distribués jusqu’ici et le préfet Martin Ferron s’attend à ce que 90 % de la population ait été rejointe d’ici peu.

Il ajoute que la MRC n’a pas fixé d’objectif précis de récupération de matières compostables pour l’instant.

On veut en récupérer le plus possible, lance-t-il. On va être patients, comme on l’a été lors du lancement du recyclage. On sait que ça peut prendre des mois et des années avant d’atteindre un seuil important d’adhésion, que ça devienne inné chez les gens. Ne pas jeter ses coquilles d’œuf, ça peut paraître banal, mais ça fait une grande différence si tout le monde le fait, au niveau du volume de nos déchets et de nos émissions de gaz à effet de serre.

Vers le zéro déchet

Martin Ferron reconnaît que certaines personnes seront réticentes à embarquer dans le courant du compostage. Mais ce geste deviendra de plus ne plus nécessaire si la société veut tendre vers la disparition complète des déchets.

C’est sur qu’on va vouloir aller encore plus loin dans le futur et continuer à réduire, précise le préfet. Comme société, où serons-nous à ce chapitre dans 5 ou 10 ans? Les citoyens ont leur part à faire, mais les gouvernements aussi en réduisant l’utilisation de produits non réutilisables. On sait qu’il y aura des réfractaires, mais ils vont bien comprendre que c’est la meilleure option pour leur famille et les générations futures. On n’en est vraiment pas rendus à étudier la possibilité de peser et taxer la quantité de déchets des gens, mais d’autres l’ont fait ailleurs. Des fois, de toucher au portefeuille des gens c’est une nécessité.

Information

Par ailleurs, la MRC de la Vallée-de-l’Or a dévoilé lundi différents outils pour informer la population sur toutes les modalités de sa gestion des déchets.

Par le biais du portail web www.bondebarras.mrcvo.qc.ca (Nouvelle fenêtre), les citoyens ont accès à toutes les réponses à leurs questions, notamment sur les matières qui sont permises dans le bac brun. On y apprend entre autres que tous les sacs de plastique, même ceux qui sont décrits comme compostables, ne seront pas acceptés.

Un guide imprimé sera aussi distribué dans toutes les résidences et des rencontres d’information virtuelles seront organisées sur Facebook.

On reçoit beaucoup de questionnements et c’est normal. On débute quelque chose de nouveau et notre enjeu le plus important, c’est la communication. On va marteler le message pour les mois et les années à venir, conclut Martin Ferron.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !