•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pont de Québec bloqué par des infirmières

Les infirmières ont bloqué deux voies du pont de Québec.

Les infirmières ont bloqué deux voies du pont de Québec.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Le pont de Québec a été bloqué lundi matin dans les deux directions par des infirmières qui en ont marre du « manque de bonne foi » du gouvernement Legault dans les négociations visant le renouvellement de leur convention collective.

Un cortège d’environ 150 militantes – notamment des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes - s'est dirigé en direction nord vers 11 h.

Ce n'est pas une mesure dont nous sommes habitués, confie Linda Lapointe, vice-présidente de la Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ). Mais le gouvernement est fermé à la table des négociations. Il n'y a pas d'avancée sur nos priorités de négos qui est de rendre le temps complet attractif.

Conditions de travail

Par cette action, elles souhaitent sensibiliser la population à leurs conditions de travail exécrables, surtout dans le contexte d’une pandémie.

Les conditions étaient déjà difficiles avant, mais la pandémie a rajouté toutes les lacunes du système. Et puis, il y a tout le volet psychologique et émotionnel, de voir des patients qui mourraient en CHSLD, le manque d'équipements de protection, énumère Mme Lapointe.

Les arrêtés ministériels, de se faire imposer un temps complet, se faire imposer des 12 heures. Ça l'a des impacts sur le plan familial. Ce n'est pas étonnant qu'il y ait autant de professionnels en soins qui ont démissionné depuis le mois de mars. En temps de COVID, on devrait voir l'urgence de la situation et malheureusement, on ne la voit pas.

Linda Lapointe, vice-présidente de la Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec

Les policiers ont accompagné les manifestants jusqu'à l'Aquarium du Québec. Le pont a été bloqué durant une quarantaine de minutes.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des membres de la FIQ marchent sur le pont de Québec en brandissant des drapeaux.

Les membres de la FIQ ont manifesté sur le pont de Québec

Photo : Radio-Canada

Même action à Montréal

La même action a eu lieu simultanément à Montréal. Les syndiqués se sont rassemblés à l’entrée du pont Jacques-Cartier qui mène à la Rive-Sud, où ils ont défilé en portant leur sarrau.

Nous faisons le pari que la population comprendra que les professionnelles en soins veulent pouvoir exercer leur profession dans des conditions de travail humaines et sécuritaires. Les Québécois ont droit à un système de santé public où les soins et les services sont accessibles, déplore Nancy Bédard, présidente de la FIQ, qui était pour sa part à Montréal.

Environ 76 000 travailleurs de la santé sont affiliés à la FIQ, dont la convention collective est échue depuis le 31 mars dernier.

Avec les informations de Marie-Pier Mercier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !