•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les enfants ne pourront pas passer l'Halloween à Toronto, Peel, York et Ottawa

Une citrouille déposée sur des marches porte un masque de procédure.

L'Halloween en pandémie

Photo : getty images/istockphoto / cglade

Radio-Canada

Santé publique Ontario ne recommande pas le porte-à-porte traditionnel pour la cueillette de bonbons en raison de l'augmentation du taux de transmission de la COVID-19 dans les régions de Toronto, de Peel, de York et d'Ottawa. La province demande aux Ontariens d'envisager d'autres façons de célébrer l'Halloween.

Le médecin hygiéniste en chef de la province ne conseille pas aux petits monstres et sorcières des zones chaudes de se promener dans les rues à la quête de bonbons ce 31 octobre.

Il est essentiel que les familles ne se déplacent pas en dehors de leur voisinage pour célébrer l'Halloween, peut-on lire dans un communiqué de presse du médecin hygiéniste en chef, David Williams, lundi.

Il y a eu une augmentation des cas dans de nombreuses régions de la province, et le pourcentage de personnes qui ont reçu un résultat positif après avoir passé un test de dépistage est en hausse, ajoute-t-il.

Je n’annule pas l’Halloween, assure le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, qui dit suivre les recommandations des experts en santé publique.

On vous demande de ne pas faire du porte-à-porte dans les zones chaudes, ajoute M. Ford.

Je n’aime pas faire ça, mais on doit le faire pour protéger [tous les Ontariens]. [...] Je ne veux pas être le méchant.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Dr David Williams, aussi présent à la conférence de presse, a dit comprendre que certaines personnes ont trouvé des façons créatives et sécuritaires de rendre le porte-à-porte possible, mais qu’il serait impossible d’assurer l’uniformité de ces différentes initiatives.

Une jeune fille déguisée en chat porte un masque et tient une citrouille remplie de friandises.

L'Halloween aura bel et bien lieu en Ontario, assure Doug Ford, mais les précautions seront de mises en raison de la pandémie.

Photo : Shutterstock / ShineTerra

Le médecin hygiéniste en chef juge que le taux de transmission du virus ne permet pas aux résidents des régions les plus touchées de passer l'Halloween comme à l'habitude.

Idées proposées par Santé publique Ontario

  • Encourager les enfants à se déguiser et à participer à des activités et à des fêtes virtuelles
  • Organiser une chasse aux bonbons d'Halloween avec des personnes vivant dans votre propre foyer
  • Sculpter des citrouilles
  • Organiser une soirée cinéma ou se raconter des histoires effrayantes
  • Décorer le devant de votre maison

Conseils pour passer l'Halloween dans les régions autorisées

Pour ceux qui pourront passer l'Halloween, la santé publique conseille de ne sortir qu'avec les membres de votre foyer.

Le Dr Williams rappelle toutefois que les bureaux régionaux de santé publique pourraient avoir leurs propres directives et recommandations.

Tant les personnes qui recueillent les friandises que celles qui les distribuent devront se couvrir le visage. Un masque de déguisement ne remplace pas un couvre-visage et ne doit pas être porté par-dessus un couvre-visage, car il peut rendre la respiration difficile, précise le Dr Williams.

Il faudra également maintenir une distance de deux mètres lors de la cueillette. La santé publique recommande aussi de se laver ou se désinfecter les mains fréquemment.

Cinq enfants vêtus de costumes d'Halloween attendent patiemment leur tour pour recevoir des bonbons devant le porche d'une maison.

Les enfants qui pourront passer l'Halloween devront maintenir une distance de deux mètres dans une file pour recevoir des bonbons.

Photo : getty images/istockphoto / Rawpixel

Pour limiter les contacts, les hôtes ne pourront pas déposer les friandises dans un bol. Santé publique Ontario conseille d'utiliser des pinces ou d'autres outils semblables pour distribuer les friandises.

Doug Ford veut également protéger Noël.

Nos efforts actuels détermineront comment nous passerons le temps des Fêtes, a lancé le premier ministre ontarien.

Santé publique Ontario veut limiter la transmission communautaire dans les régions les plus touchées par la pandémie.

Pas d'amendes

La médecin hygiéniste adjointe de l'Ontario, Dre Barbara Yaffe, précise que la santé publique ne recommandera pas de donner des amendes à ceux qui tenteraient de faire du porte-à-porte. Il faudra le faire en respectant les mesures sanitaires, mais ce n'est pas recommandé.

Ce n’est certainement pas comment nous souhaitions célébrer l’Halloween, mais c’est la façon la plus sécuritaire de ralentir la propagation de la COVID-19.

Dre Barbara Yaffe

Elle note que ce sera à la discrétion des parents. Toutefois, la médecin encourage fortement les Ontariens à les suivre, même si c’est décevant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !