•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une saison « presque normale » prévue dans les stations de ski

Le Mont Ti-Basse à Baie-Comeau

Le Mont Ti-Basse à Baie-Comeau (archives)

Photo : Radio-Canada

Ayant reçu la confirmation qu’elles pourraient recevoir des skieurs cet hiver, des stations de ski de l’Est-du-Québec prévoient une saison « presque normale », si nos régions demeurent en deçà du palier rouge.

La semaine dernière, Québec annonçait que les centres de ski alpin et de planche à neige de la province allaient pouvoir accueillir le public cet hiver.

Les conditions de cette ouverture ont également été précisées, et varient selon le niveau d'alerte propre à chaque région. Si les mesures sont les mêmes dans les zones vertes, jaunes et oranges, elles seront plus importantes dans les zones rouges.

Dans les zones vertes, jaunes et orange, ça se passe sensiblement bien [pour les stations de ski], juge Patrick Pelletier, le directeur du mont Ti-Basse, à Baie-Comeau.

Patrick Pelletier fait partie de la nouvelle équipe de gestion du Mont Ti-Basse.

Patrick Pelletier, directeur du mont Ti-Basse (archives)

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

On parle de capacité réduite au niveau du nombre de personnes qu’on peut accueillir dans le chalet et nos infrastructures intérieures, mais au niveau de l’extérieur, on parle d’une activité libre, se réjouit M. Pelletier, qui porte également le chapeau de directeur général des opérations et du développement à la Corporation plein air Manicouagan (CPAM).

De son côté, le directeur général du parc du Mont-Saint-Mathieu, François April, considère que les mesures exigées par la santé publique seront assez faciles à respecter.

Globalement, ça va être presque normal comme saison de ski. À part peut-être si on tombe en zone rouge, où la capacité de la remontée va être limitée un petit peu, mais ça ne sera pas si difficile que ça à gérer.

François April, directeur général du parc du Mont-Saint-Mathieu

Des consignes à respecter

La principale règle à respecter sur les pistes sera le port obligatoire des lunettes et d’un couvre-visage, comme un cache-cou. Il s’agissait déjà d’une pratique courante pour les skieurs avant l’imposition de mesures sanitaires.

Dans les chalets des stations, les mesures ressembleront à celles en vigueur dans d’autres lieux publics, comme les restaurants et des magasins. Le port du masque, un nombre maximal de personnes et une distance de deux mètres entre les individus devront être respectés.

Il va y avoir un peu plus de contraintes à l’intérieur du chalet. Probablement que les gens vont devoir nous dire à quelle heure ils veulent venir manger pour répartir les heures de repas un petit peu plus, propose François April.

Frédéric se tenant devant le remonte-pente de la station de ski du Mont-Saint-Mathieu.

François April, directeur général du parc du Mont-Saint-Mathieu

Photo : Radio-Canada

Les centres de ski pourraient toutefois perdre une partie des visiteurs d’autres régions, puisque les déplacements interrégionaux, particulièrement en provenance de zones chaudes, sont déconseillés.

Un engouement attendu

Patrick Pelletier observe que les passionnés de sport de glisse sont restés sur leur faim en raison du confinement à la fin de la saison dernière.

Il croit qu’ils seront au rendez-vous cet hiver, d’autant plus que plusieurs autres activités sportives et sociales sont limitées.

La palette d’activités qui nous est proposée en temps de COVID est restreinte, donc jouer dehors ça demeure notre meilleure alternative, indique-t-il, en entrevue à l'émission Bonjour la Côte.

Des skieurs au Parc du Mont-Saint-Mathieu.

Des skieurs empruntent le téléski du Parc du Mont-Saint-Mathieu (archives)

Photo : Radio-Canada / Édith Drouin

Analyse similaire de la part de François April, qui dresse un parallèle avec le golf qui a connu une importante popularité cet été.

On s’est rendu compte que les gens se cherchent beaucoup des activités extérieures et on a bien l’impression que le ski va être assez populaire cet hiver, prévoit-il.

Avec la collaboration d'Alexandre Courtemanche

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !