•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouvel immeuble de l'Armée du Salut à Thunder Bay accueille employés et clients

Le nouvel immeuble de l'Armée du Salut à Thunder Bay.

Les employés et les clients emménagent dans le nouvel immeuble de l'Armée du Salut à Thunder Bay.

Photo : CBC

Radio-Canada

L'Armée du Salut de Thunder Bay emménage officiellement dans son nouvel immeuble.

Vendredi, le personnel de l'organisation emménageait dans le nouveau centre Journey to Life sur la rue North Cumberland.

Lundi, c'est au tour des clients de se déplacer vers le nouvel emplacement.

La majorité du bâtiment est terminée, affirme le directeur général du centre, Gary Ferguson. 

Il y a encore quelques articles que nous attendons actuellement, parce que ... avec [la pandémie de COVID-19], des fabricants n'ont pas pu nous les livrer à temps, ajoute M. Ferguson.

M. Ferguson a déclaré que le centre Journey to Life compte actuellement 16 clients de longue date et 20 clients de refuge.

Cinq personnes ont été approuvées pour participer au programme Journey to Life, pour du logement de transition.

Cela sera échelonné. Nous avons 20 places qui seront disponibles pour Journey to Life, donc nous avons des individus que nous évaluerons, affirme M. Ferguson.

La construction du centre d'une superficie de 9,000 mètres carrés et d'une valeur de 15,5 millions de dollars a commencé il y a environ deux ans.

C'est vraiment excitant, a déclaré M. Ferguson.

L’Armée du Salut se trouvait dans le même immeuble depuis 1971 et celui-ci aurait été construit dans les années 50, selon le directeur général.

C'est au point où c'est irréparable, affirme M. Ferguson.

Le nouveau bâtiment comprend un refuge de 46 lits, un centre de traitement de la toxicomanie, et des espaces consacrés à la formation professionnelle et l'éducation.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !