•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le stationnement à nouveau payant au centre-ville de Trois-Rivières

La Ville de Trois-Rivières avait rendu le stationnement gratuit dans les rues du centre-ville en mars dernier.

Un parcomètre sur la rue Notre-Dame centre à Trois-Rivières

Le stationnement au centre-ville de Trois-Rivières redevient payant à compter d'aujourd'hui.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Après des mois de gratuité en raison de la pandémie, le stationnement sur rue au centre-ville de Trois-Rivières redevient payant à compter de lundi.

Une nouvelle tarification entre également en vigueur. Les automobilistes paieront un tarif varié selon qu’ils stationnent leur véhicule sur une rue centrale, une rue en périphérie ou dans un parc de stationnement.

La période de tarification ira du lundi au vendredi, de 9 h à 18 h.

Nouveauté pour les habitués du centre-ville : les automobilistes devront entrer leur numéro d’immatriculation de véhicule dans l'horodateur pour payer leur droit de stationnement. Ils devaient auparavant y composer le numéro d’espace de stationnement.

Le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Guillaume Cholette-Janson, a rappelé au micro de Toujours le matin que la tarification du stationnement servait à assurer un roulement des véhicules dans les rues du centre-ville.

La Ville ne compte pas réinstaurer la gratuité du stationnement au centre-ville même si la crise sanitaire se prolonge.

La Ville de Trois-Rivières avait rendu le stationnement gratuit en mars dernier, principalement pour rendre service aux habitants du centre-ville qui se sont retrouvés soudainement en télétravail à la maison.

Certains automobilistes n’étaient toutefois pas au courant de cette mesure et ont tout de même payé pour se stationner, ce qui a rapporté 64 000 $ à la Ville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !