•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Elle traverse le Canada à pied, mais la pandémie l’arrête au Yukon

Melanie Vogel est assise avec son chien devant le motel Eagle Plains.

Melanie Vogel et son chien traversent le Canada à pied depuis trois ans.

Photo : Fournie par Melanie Vogel

Philippe Moulier

Melanie Vogel, qui traversait le Canada à pied depuis plus de trois ans, s'est retrouvée coincée dans un petit hôtel d'Eagle Plains au Yukon en raison de la fermeture des frontières qui l'empêche d'entrer aux Territoires du Nord-Ouest.

La randonneuse, partie le 2 juin 2017 du Cape d’Espoir à Terre-Neuve-et-Labrador, voulait rejoindre Victoria. Elle devait marcher 20 000 km en passant par Tuktoyaktuk, au bord de l’océan Arctique, avant de redescendre vers la Colombie-Britannique.

Cependant, arrivée au Yukon en mars lorsque les frontières se sont fermées en raison de la pandémie, Mme Vogel a dû arrêter son trajet rapidement.

Elle a été hébergée par un couple de Whitehorse avant de se déplacer vers Dawson en juillet. J'ai été émerveillé par ce genre d’accueil et de gentillesse , dit Mme Vogel.

Melanie Vogel et son chien sont le long d'un chemin de terre et regardent l'objectif de l'appareil photo.

Melanie Vogel et son chien se sont arrêtés à Yorkton, en Saskatchewan

Photo : Fournie par Melanie Vogel

En septembre, elle s’est retrouvée à Eagle Plains en espérant rentrer dans les T.N.-O. Cependant, le territoire lui a refusé l’entrée, comme il le fait pour les Yukonnais.

C’est comme une mini aventure au sein d’une aventure.

Melanie Vogel

La ressortissante allemande qui se déplace avec son chien Malo se prépare donc à passer l’hiver au Yukon, ce qui lui donnera le temps de commencer à rédiger son livre. Il lui restera quelque 500 km à marcher pour atteindre Tuktoyaktuk. Une fois le trajet terminé, elle repartira pour rejoindre Victoria, non loin de l’océan Pacifique.

Avec les informations de Laura Howells et Elyn Jones

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !