•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chili : manifestation à Santiago pour le premier anniversaire du soulèvement social

Une foule compacte composée de gens le bras en l'air ou tenant un drapeau.

La manifestation du 18 octobre 2020 à Santiago marquent le premier anniversaire des manifestations qui avaient secoué la capitale chilienne à partir du 18 octobre 2019.

Photo : Reuters / IVAN ALVARADO

Agence France-Presse

Des milliers de manifestants se sont rassemblés dimanche dans le centre-ville de Santiago, au Chili, pour commémorer le début de la contestation sociale pour plus d'égalité et se mobiliser en faveur du « oui » au référendum constitutionnel.

À une semaine de ce référendum historique, où les Chiliens sont appelés à se prononcer sur un changement de Constitution, les manifestants se sont retrouvés dès le début de la matinée sur la plaza Italia, point de rassemblement emblématique de la fronde sociale.

Certains agitaient des drapeaux, sautaient ou criaient des slogans appelant à des réformes sociales profondes.

C'est beau, très positif. Nous devons nous unir, le peuple chilien doit s'unir et nous devons croire que nous pouvons parvenir à changer les choses, a déclaré à l'AFP Viviana Donoso, 43 ans, venue avec un groupe d'amis.

Victor Hugo de la Fuente a salué de son côté la joie qui prédomine, avec l'idée de pouvoir avancer et vivre dans un Chili plus juste et démocratique.

La manifestation s'est pour l'heure déroulée dans le calme, à l'exception de heurts isolés avec les forces de l'ordre aux abords de la place.

Des appels à manifester pacifiquement avaient été lancés, notamment par des syndicats, alors qu'une grande majorité de la population aspire à une commémoration pacifique et sans excès, selon plusieurs sondages.

Le soulèvement a mené au référendum

Il y a un an, une protestation contre une hausse du prix des tickets de métro avait débouché sur une flambée de violence. Cette journée avait été le point de départ de manifestations massives, de pillages et d'affrontements avec les forces de l'ordre.

Plusieurs milliers de personnes avaient été de blessées au cours des mois de contestation et une trentaine d'autres sont mortes, dont au moins cinq après l'intervention des forces de l'ordre.

Sebastian Piñera en gros plan.

Le président chilien Sebastian Piñera.

Photo : Associated Press / Esteban Felix

Près d'un mois après le début de la contestation, la coalition gouvernementale et les principaux partis d'opposition étaient parvenus à un accord historique sur l'organisation d'un référendum pour changer la Constitution héritée de la dictature d'Augusto Pinochet (1973-1990).

Reporté en avril à cause de la pandémie, il se tiendra finalement le 25 octobre.

Nous sommes ici pour rappeler ce qui a eu lieu tout au long de cette année. En raison de la pandémie, nous avons dû rester chez nous. C'est l'occasion de dire "assez!" Nous sommes bien là et nous allons voter "Apruebo" [J'approuve], a expliqué à l'AFP Paulina Villarroel, une psychologue de 29 ans.

La pandémie

Le gouvernement du président Sebastian Piñera, fortement contesté depuis le début de la crise, a lui aussi appelé à la tenue d'une manifestation pacifique et respectueuse des mesures sanitaires imposées en raison de la pandémie.

La police a de son côté annoncé le déploiement de quelque 40 000 fonctionnaires pour assurer la sécurité.

Dans ce pays qui recense quelque 490 003 cas de contamination et 13 588 morts depuis le début de l'épidémie, un couvre-feu est également en vigueur à partir de 23 h.

Le Parti communiste a aussi appelé à un hommage, dimanche, aux victimes de violences policières, sur un pont enjambant le fleuve Mapocho où, deux semaines plus tôt, un adolescent de 16 ans est tombé après avoir été poussé par un policier, lui infligeant de graves blessures.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !