•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des restaurants des régions ouvertes refusent les clients des régions confinées

La façade d'un restaurant avec une grosse affiche rose.

Un restaurant affiche qu'il offre des commandes pour emporter seulement. (Photo d'archives)

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Des restaurants qui se trouvent près des zones où la COVID-19 est très active refusent de servir certains clients s’ils croient que ceux-ci viennent d’ailleurs.

Alors que les restaurants de la ville de Toronto, la région de Peel et la région de York ne peuvent servir les clients à l’intérieur, les régions avoisinantes le peuvent. Les salles à manger des restaurants d'Ottawa sont également fermées.

Les touristes du Grand Toronto constituent une grande partie de la clientèle des restaurants de Stratford, selon Jessie Votary, la propriétaire de Ramshackle Industries, qui gère quatre restaurants dans la petite ville ontarienne.

Mais Mme Votary affirme que la sécurité des employés devait primer.

Nous voulons que les gens viennent [à nos restaurants], mais nous sommes aussi méfiants. Que pourrait signifier une infection de notre équipe? Que pourrait signifier une infection de notre communauté?, a déclaré Mme Votary lors d'un entretien téléphonique.

Différentes réactions

Les employés des restaurants expliquent les règles aux clients avant qu’ils ne puissent y prendre place. Le personnel a d’ailleurs vérifié les pièces d'identité de certains clients. Il leur est déjà arrivé de devoir refuser l’accès à des clients potentiels.

Selon Mme Votary, les réactions allaient de la compréhension à la contrariété.

Certains s’énervent et sortent en trombe. Certains jurent contre le personnel. Mais ces gens ne font que montrer que nous avons pris la bonne décision, a-t-elle déclaré.

Le personnel adopte une approche conversationnelle pour discuter de la règle et s'efforce de trouver des alternatives pour ces clients. La commande de plats à emporter leur est toujours disponible.

Nous essayons vraiment d’être des humains agréables, a déclaré Votary. Nous fixons des limites et avons une conversation ensuite.

À Cobourg aussi

Un restaurant à Cobourg a pris la même décision.

The Ale House a annoncé sur les médias sociaux que les clients qui viennent d’autres régions ne pourront s’assoir à l’intérieur.

Le propriétaire, Todd Oberholtzer, a déclaré qu'il avait eu du mal à prendre la décision, mais qu'il l’avait fait pour protéger la communauté, qui compte de nombreux résidents et employés plus âgés.

C'est très difficile pour moi, a-t-il déclaré. J'espère juste faire quelque chose pour ma communauté.

Il y a un panneau sur la porte expliquant la règle réservée aux locaux, mais M. Oberholtzer explique que c’est une règle difficile à appliquer.

Il reconnaît déjà bon nombre des habitués de la communauté et prévoit de se charger de l'application au cas par cas. Il ajoute espérer que les gens respecteront la règle.

C’est un système d’honneur. [...] Nous ne voulons surtout pas être forcés de fermer à nouveau.

Et dans la région du Niagara

Romby's Tavern and Smokehouse, à St. Catharines, fait de même. 

Dans un message publié le 9 octobre sur Facebook, la direction explique qu'une preuve de résidence serait requise pour souper à l’intérieur par mesure de sécurité supplémentaire pour notre personnel, nos clients et leurs proches.

D'autres types d'entreprises ont été contraints de s'adapter rapidement aux restrictions de la deuxième vague COVID-19. Des clients qui voudraient voyager d’une région à l’autre du Grand Toronto sont dorénavant invités à rester à la maison.

Plus tôt cette semaine, les chaînes de salles d'entraînement L.A. Fitness et GoodLife Fitness ont demandé à leurs clients de ne pas voyager de Toronto et de la région de Peel pour s'entraîner dans des installations des régions où les salles sont ouvertes.

GoodLife a même pris la décision de geler les comptes des gens qui habitent dans les zones confinées.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario
Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !