•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un rassemblement à Halifax en soutien aux pêcheurs autochtones

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Groupe de gens rassemblés à l'extérieur avec des affiches.

Manifestation de soutien aux pêcheurs autochtones le 18 octobre 2020 à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada / Mark Doiron

Radio-Canada

Un rassemblement en appui aux pêcheurs autochtones et à leurs droits issus des traités a réuni quelques centaines de personnes, dimanche après-midi à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Groupe de gens rassemblés devant l'hôtel de ville d'Halifax.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Manifestation de soutien aux pêcheurs autochtones le 18 octobre 2020 à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada / Mark Doiron

Le groupe organisateur de l'événement de dimanche demande que le ministère fédéral des Pêches et des Océans (MPO) maintienne le Traité de paix et d’amitié de 1752, ainsi que la décision Marshall de la Cour suprême du Canada, qui affirmait en 1999 le droit des Premières Nations à une pêche leur assurant une subsistance modérée.

Cette initiative s’inscrit au moment où des violences envers les Autochtones sont survenues dans la province.

Un homme tient un écriteau transparent sur lequel est apposé le message « We see through your racism ».Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

« Nous voyons votre racisme », proclame l'écriteau presque transparent de ce manifestant, le 18 octobre 2020 à Halifax.

Photo : CBC / Carolyn Ray

Le mois dernier, des pêcheurs de la Première Nation de Sipekne’katik ont lancé une pêche au homard dans la baie Sainte-Marie, dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, afin d'exercer les droits conférés par les traités et l'arrêt de la Cour suprême.

Les pêcheurs commerciaux jugent cette pêche illégale, car elle s'effectue hors des saisons déterminées par Pêches et Océans Canada.

Groupe de personnes rassemblées devant l'hôtel de ville pour une série d'allocutions.

Des femmes ont pris la parole devant l'hôtel de ville d'Halifax le 18 octobre 2020.

Photo : CBC

Lors du rassemblement, des participantes ont pris la parole et partagé leur expérience des dernières semaines à Saulnierville et Digby.

Elles ont expliqué comment leurs communautés sont affectées par les gestes de violence et vandalisme commis. Elles ont aussi exprimé leur déception face à la réaction de la GRC dans la région.

Groupe de personnes rassemblées à l'extérieur.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Manifestation de soutien aux pêcheurs autochtones le 18 octobre 2020 à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada / Héloïse Rodriguez-Qizilbash

Notre Nation est en danger, a déploré Kyra Gilbert, l'une des femmes autochtones à s'adresser à la foule, dimanche.

Une femme lève une pancarte sur laquelle est écrit « Reconciliation Now ».

« Réconciliation maintenant », demande cette femme à la manifestation du 18 octobre 2020 à Halifax.

Photo : CBC

Un autre rassemblement en appui aux pêcheurs autochtones avait déjà eu lieu à Halifax le 26 septembre.

Groupe de gens rassemblés à l'extérieur un après-midi d'automne. Deux personnes tiennent un drapeau mi'kmaq rouge et blanc.

Un drapeau mi'kmaq aperçu au milieu de la foule rassemblée pour soutenir les pêcheurs autochtones, le 18 octobre 2020 à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada / Héloïse Rodriguez-Qizilbash

Les organisateurs de la marche de dimanche demandaient aux participants de porter un masque et de suivre les directives de santé publique visant à freiner la propagation du coronavirus.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.