•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les bibliothèques publiques : refuges et sources de réconfort

Un père et sa fille assis devant une fenêtre lisent un livre.

La bibliothèque municipale de Matane semble représenter, plus que jamais, un lieu précieux pour ses usagers.

Photo : Radio-Canada / Marie-Jeanne Dubreuil

Radio-Canada

Rappeler aux Québécois que les bibliothèques sont toujours là, malgré la pandémie : c’est l’objectif que s’est donné l'Association des bibliothèques publiques du Québec et la bibliothèque municipale de Matane ne fait pas exception. Elle semble d’ailleurs représenter, plus que jamais, un lieu précieux pour ses usagers.

À la bibliothèque de Matane, samedi, Cyrille Wandji passe du temps de qualité avec sa fille. Il savoure un moment hors du quotidien.

Oui, il y a le livre, mais il y a aussi tout le grand jardin en avant, les autos qui passent, ce qu'on partage elle et moi dans la lecture, [...] c'est innommable.

Cyrille Wandji, résident de Matane
Cyrille Wandji et sa fille dans ses bras.

Cyrille Wandji et sa fille à la bibliothèque de Matane

Photo : Radio-Canada / Marie-Jeanne Dubreuil

En pleine session à distance à l'Université Laval, Mathilde Lévesque cherche aussi à échapper à la routine en allant à la bibliothèque de Matane.

Je viens tannée, un moment donné, d'être toute seule dans ma chambre, d'étudier toute seule. Donc, de venir à la bibliothèque, on a une super vue ici, c'est bien installé, on a des prises pour les ordis, j'ai de l'espace, j'ai accès à tous les livres si j'ai besoin d'information et ça fait voir du monde un petit peu , indique-t-elle.

C'est justement ce que veut célébrer la 22e Semaine des bibliothèques publiques, qui s’amorce sous le thème Ma biblio : toujours à mes côtés.

L'Association des bibliothèques publiques du Québec espère que la célébration annuelle servira à rappeler aux usagers que les bibliothèques sont bien ouvertes et peuvent être d'un grand réconfort dans un contexte de confinement.

Les bibliothèques, c'est un lieu qui est comme une plaque tournante pour le loisir, l'éducation, la formation et même le social, avec les activités. Là, on n'a pas d'activités, mais on peut s'y réfugier, illustre Christiane Melançon, responsable de la bibliothèque municipale de Matane.

Un rayon de bibliothèque.

La 22e Semaine des bibliothèques publiques s’amorce sous le thème « Ma biblio : toujours à mes côtés ».

Photo : Radio-Canada / Marie-Jeanne Dubreuil

Si certains usagers ont réalisé l'importance de la bibliothèque dans leur quotidien pendant cette pandémie, la bibliothèque de Matane a aussi eu ses remises en question. Elle a ajouté des titres à sa collection virtuelle et renforcé sa présence sur les réseaux sociaux, mais elle a aussi réalisé son impact sur la population matanaise, en particulier les aînés.

On visite ici les résidences chaque mois, normalement, avec notre bibliothèque mobile. [Dans les derniers mois] ils se retrouvaient sans livres à lire et confinés totalement, les pauvres, ça fait qu'on les appelait pour leur donner des nouvelles, des fois juste pour les écouter, il y en a qui étaient vraiment en détresse , déplore Mme Melançon.

Et avec toute cette expérience acquise dans les derniers mois, l'organisation de la bibliothèque se dit capable de garder son lien avec la population, même si la région doit passer en zone rouge.

D’après le reportage de Marie-Jeanne Dubreuil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !