•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Importante hausse des ventes de motoneiges en Abitibi-Témiscamingue

Des motoneiges dans un magasin

Certains concessionnaires pourraient manquer de motoneiges en raison de la forte demande cette année.

Photo : Radio-Canada / Alex Lévesque

Radio-Canada

Les ventes de motoneiges connaissent une forte hausse en Abitibi-Témiscamingue.

À plusieurs semaines de la saison de motoneige, les concessionnaires notent une demande anormalement élevée pour ces véhicules récréatifs.

Chez Blais récréatif de Rouyn-Noranda, les demandes ont même commencé à affluer dès le mois de mai passé.

À tel point que plusieurs clients ont réservé des motoneiges qui arriveront dans les semaines à venir. La directrice générale Gabrielle Blais affirme que les ventes ont augmenté d’environ 40 %.

Déjà on fait des efforts dans les concessionnaires et c'est très difficile d'avoir le stock.

Gabrielle Blais

Les gens ne partiront pas en voyage cette année. Les gens se préparent pour la saison et on entend beaucoup de snowbirds et de clients qui veulent se préparer à retomber en amour avec le sport de la motoneige. C'est sûr que s'il y a un reconfinement, au moins, les gens pourraient sentir ce qu'ils peuvent vivre encore en se promenant. C'est comme une autre liberté qu'ils peuvent se procurer, dit-elle.

L'intérieur d'un commerce avec des motoneiges et des motos.

Chez Scie & Marine Ferron, les ventes de motoneiges ont augmenté d'environ 25 %.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Dany Girard de Scie & Marine Ferron de Ville-Marie parle d’une hausse des ventes qui frôle les 25 %.

Le contexte de la COVID-19 n’est pas étranger à cette situation qui pourrait provoquer des pénuries de produits, précise-t-il.

On a beaucoup d'achalandage dernièrement pour des motoneiges, on a carrément peur de tomber dans une petite pénurie cette année, affirme le responsable. D'après moi, on ne sera pas capable de répondre à toutes les demandes. Je crois bien qu'avant même la fin de l'année 2020, on va manquer de motoneiges.

Stéphane Lacombre pose sur une mezzanine au-dessus d'une salle de montre avec des bateaux et des véhicules tout terrain.

Stéphane Lacombe, directeur aux opérations fixes Harricana Aventures

Photo : Gracieuseté

Le directeur des opérations chez Aventure Harricana, Stéphane Lacombe, dit avoir pris les devants pour faire face à cette situation.

Il affirme que l’engouement pour les activités extérieures en hiver est perceptible aussi bien chez les jeunes que les plus âgés.

On prévoit ce coup, et on sait que ça va très bien rouler. Autant le trail que le hors sentiers. On avait prévu le coup. Notre inventaire de motoneiges qui s'en vient, dont on va avoir un petit mois de retard je vous dirais, on va quand même tout avoir notre inventaire, rassure-t-il. Notre clientèle va être en mesure de pouvoir faire de la motoneige lorsque la neige va tomber au sol.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !