•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aide aux compagnies aériennes: Ottawa veut aborder les remboursements aux voyageurs

Des avions stationnés à l'aéroport Trudeau à Montréal.

L'Office des transports du Canada a reçu plus de 5100 plaintes de la part de voyageurs depuis la mi-mars.

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Le gouvernement fédéral évoque de plus en plus la possibilité d’une aide financière aux transporteurs aériens canadiens durement touchés par la crise sanitaire. Mais la négociation devra inclure une solution pour les voyageurs qui ont vu leur vol annulé, et qui souhaitent un remboursement au lieu du crédit voyage généralement offert par les compagnies.

On reconnaît la frustration des Canadiens face à ces coupons. Je l'entends moi-même dans ma circonscription au Nouveau-Brunswick, a indiqué le ministre des Affaires intergouvernementales Dominic LeBlanc, en entrevue à l’émission Les Coulisses du pouvoir.

Si les compagnies aériennes s'attendent que le gouvernement fédéral va s'asseoir et discuter avec eux [sur] une façon de les appuyer, ça fera partie de la conversation, poursuit le ministre, tout en précisant qu’il n’y a pas de négociations formelles à ce stade-ci.

Le gouvernement Trudeau a toutefois annoncé dans le discours du trône, son intention  de travailler avec des partenaires pour assurer des liaisons régionales des compagnies aériennes . Mais pas question de donner des chèques en blanc à des compagnies, ce n'est pas à ça que les Canadiens s'attendent, précise Dominic LeBlanc.

De nouvelles annulations de services

La pression sur Ottawa augmente alors que les compagnies aériennes disent avoir de plus en plus de difficulté à maintenir les services, à cause de l’imposante baisse d'achalandage provoqué par la COVID-19.

Cette semaine le transporteur WestJet annonçait qu'à compter du 2 novembre, il suspendait pour une période indéfinie, ses activités à Moncton, Fredericton, Sydney et Charlottetown. La fréquence du service à Halifax et à Saint-Jean de Terre-Neuve a également été considérablement réduite. La mesure touche plus de 100 vols hebdomadaires, soit près de 80 % de la capacité du transporteur en Atlantique. La liaison Québec-Toronto sera aussi suspendue.

En juin, Air Canada avait annoncé la suspension indéfinie de 30 dessertes régionales et la fermeture de huit escales à des aéroports régionaux canadiens, dont quatre au Québec.

Le Conseil national des lignes aériennes estime que le nombre de passagers a chuté de 94 % par rapport à 2019 et réclame d’Ottawa un programme d’aide spécifique au secteur. Les États-Unis et plusieurs pays d’Europe ont déjà adopté des programmes de ce genre.

Consultations en cours

Signe que le dossier avance rapidement à Ottawa, le ministre des Transports Marc Garneau a écrit mercredi aux députés et aux sénateurs pour qu’ils partagent leurs idées et leurs commentaires sur une éventuelle aide au secteur aérien. Ils ont jusqu’au 21 octobre pour soumettre leurs points de vue.

En plus de vouloir discuter de possibles remboursements pour les billets annulés, Ottawa veut aussi assurer des services partout au pays. Le gouvernement va travailler avec ce secteur-là [...] afin de trouver la meilleure façon de les appuyer, a indiqué le ministre Leblanc. Mais il faudra qu'une partie de cette conversation-là commence [...] [par] qu'est ce qu'on va faire pour s'assurer qu'il y a des régions du pays qui ne sont pas coupées d'une compétition, dans l'intérêt des passagers.

L’intégrale de l’entrevue avec Dominic Leblanc sera présentée à l’émission Les Coulisses du pouvoir à 11 h HAE sur ICI RDI et ICI TÉLÉ.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !