•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD critique la gestion du système de la santé en Saskatchewan

Le chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan en conférence de presse le 7 octobre 2020.

Ryan Meili affirme qu'un gouvernement néo-démocrate entend investir dans les soins de santé, embauchant des médecins et des infirmières, et sera ouvert à embaucher des professionnels des autres provinces (Archives).

Photo : Radio-Canada / Matt Duguid

Étienne Ravary Ouellet

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Ryan Meili, critique la gestion du système de santé par le gouvernement de Scott Moe, en pointant du doigt les compressions et la privatisation de certains secteurs qui ont affecté la gestion de la crise de la COVID-19 en Saskatchewan.

En utilisant l’exemple de l’Alberta et du gouvernement de Jason Kenney, il critique le manque de financement accordé par un gouvernement qu'il estime trop timide sur les dépenses en santé.

L’Alberta licencie présentement 11 000 travailleurs de la santé. Scott Moe utilise la même approche, mettant en danger les emplois et les soins de santé, a déclaré Ryan Meili samedi, à Saskatoon.

Il renchérit en faisant part de ses préoccupations concernant le plan de Scott Moe visant à introduire des soins de santé à deux niveaux. Il s'agit, dit-il, d'un modèle dangereux , similaire à celui qui est offert aux États-Unis et qui permet à un malade d’obtenir de meilleurs soins rapidement en déboursant son propre argent.

Les actions politiques de Scott Moe, de privatiser et de couper le financement dans les soins de santé nous mettent tous en danger.

Ryan Meili, chef du NPD de la Saskatchewan

Selon les chiffres du NPD, le Parti saskatchewanais aurait reçu près de 87 000 $ de sociétés privées évoluant dans le domaine des soins de santé, dont des fonds provenant d'entreprises de l’Alberta.

La médecin Rachel Gough, présente lors du point de presse, précise que les compressions et la privatisation des soins de santé ne peuvent que nuire à la gestion de la crise de la COVID-19.

Pendant cette pandémie, les choses sont déjà assez difficiles pour les familles et les professionnels de la santé qui les soutiennent , déclare-t-elle.

Ryan Meili affirme qu'un gouvernement néo-démocrate entend investir dans les soins de santé, notamment en embauchant des médecins et des infirmières, et sera ouvert à embaucher des professionnels d'autres provinces.

Une hausse de 67 %, dit le Parti saskatchewanais.

Dans un communiqué, le Parti saskatchewanais a répliqué au chef du NPD, en soulignant que le gouvernement investit 5,8 milliards de dollars dans les soins de santé en 2020-2021, une augmentation de 67 % par rapport à 2007, selon les chiffres du parti.

Par ailleurs, le chef du NPD a également annoncé, samedi à Prince Albert, qu’il compte ouvrir une clinique de santé mentale si son parti forme le prochain gouvernement.

Ryan Meili a tiré à boulets rouges sur le premier ministre sortant. Selon leNPD, Scott Moe n'a rien proposé pour remédier à la situation à Prince Albert, jugée critique par le chef du parti.

Chaque jour, les familles me disent à quel point la vie est devenue plus difficile et qu’en temps de crise, elles ne peuvent pas obtenir l’aide dont elles ont besoin, note M. Meili.

L’engagement du NPD comprendrait notamment un investissement de 5 millions de dollars afin de développer une stratégie de prévention du suicide et d’embaucher des spécialistes en santé mentale en vue d’offrir un soutien dans les écoles.

Une somme de 10 millions de dollars serait également investie afin d’améliorer le soutien aux personnes aux prises avec une dépendance.

Élections Saskatchewan 2020

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !