•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre autres manifestantes arrêtées pour avoir protesté contre Trans Mountain

Une femme menottée suivie de 3 policiers avec un travailleur en arrière-plan.

Capture d'écran d'une des quatre femmes interpellées par la GRC.

Photo : Gracieuseté du conseil du feu de la femme sacrée Secwepemc

Quatre manifestantes ont été arrêtées par la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) à Kamloops, en Colombie-Britannique, pour avoir protesté contre les travaux d’expansion de l’oléoduc Trans Mountain.

C’est la deuxième vague d’arrestation de manifestants Secwepemc et de leurs alliés en trois jours dans le secteur.

Les femmes ont dit qu'elles étaient là pour défendre l'eau potable, le saumon sauvage et les droits et le titre des peuples autochtones, peut-on lire dans un communiqué sur la page Facebook du mouvement (Nouvelle fenêtre) peu après les faits.

Parmi les quatre manifestantes arrêtées figure Miranda Dick, porte-parole du conseil du feu de la femme sacrée Secwepemc, selon Anushka Azadi, qui est aussi porte-parole du mouvement.

Elle n’a pas été en mesure d’identifier les trois autres personnes interpellées.

Arrêtées vers 9 h

Selon Mme Azadi, les quatre femmes étaient en cérémonie sur la rive nord de la rivière Thompson, où Trans Mountain mène actuellement des travaux de forage, lorsqu’elles ont été arrêtées vers 9 h samedi.

Miranda Dick dirigeait la cérémonie. Elle s'est coupé les cheveux devant les portes du chantier de Trans Mountain avant qu'elle et trois autres femmes ne soient violemment arrêtées par la GRC, soutient Anushka Azadi.

Des vidéos publiées sur la page Facebook du groupe montrent des agents de la GRC qui procèdent à l'arrestation des manifestantes. Le corps policier n'avait pas répondu aux demandes de commentaire au moment de publier ce texte.

Cinq autres manifestants ont été arrêtés jeudi sur la rive sud de la rivière avant d’être relâchés plus tard en soirée.

Plus de détails suivront

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !