•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

97 opérations non urgentes repoussées à Saskatoon en raison de la COVID-19

Des chirurgiens autour d'une table d'opération.

Selon les nouveaux protocoles de l'Autorité de la santé de la Saskatchewan, les résidents de Saskatoon sont considérés comme potentiellement atteints de la COVID-19.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les procédures de contrôle plus poussées liées à la COVID-19 ont conduit au report de 97 opérations non urgentes à Saskatoon depuis le 9 octobre, selon l'Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA). Ces reports sont cependant loin de satisfaire les patients contraints d'attendre plus longtemps.

Angie Dixon dit ne presque plus sentir sa jambe et son pied. Depuis près de deux ans, elle souffre d’une compression de nerfs dans la moelle épinière et précise que la situation empire.

Elle entrevoyait un soulagement lors d'une opération prévue cette semaine, mais un jour seulement avant son rendez-vous, elle a appris que son opération était repoussée.

Évidemment que j’étais en colère. Je m’étais inquiété pour [cette opération]. Je m’étais préparée. Personne ne veut vraiment subir une opération chirurgicale, mais je voulais vraiment retrouver ma mobilité, explique-t-elle.

La semaine dernière la SHA a rehaussé le niveau d’alerte pour Saskatoon en raison, notamment, du grand nombre de cas de COVID-19 qui n’a pas pu être mis en lien avec une source connue de transmission.

Selon un communiqué fait au nom de la médecin chef l'autorité, Susan Shaw, il n’y avait pas de plan de réduction du nombre de procédures chirurgicales associé [au nouveau niveau d’alerte].

Toutefois, en raison de cette déclaration, des critères de contrôle des activités s'appuyant sur des critères géographiques ont été mis en place, précise-t-elle.

La SHA indique également que 470 opérations ont tout de même eu lieu à Sasksatoon cette semaine.

Patients, visiteurs et personnel doivent être contrôlés

Les nouvelles procédures de contrôle sont imposées à quiconque met un pied dans un établissement de l'autorité.

Toute personne considérée comme positive selon les critères du nouveau protocole peut voir son opération retardée.

Les personnes peuvent être considérées comme positives notamment parce qu'elles ont été en contact avec une personne porteuse du coronavirus, à cause d'un récent voyage ou parce qu'elles ont des symptômes de COVID-19.

La SHA explique qu'en raison de l'accroissement du nombre de cas de COVID-19 à Saskatoon, les habitants de la ville sont automatiquement considérés comme « positifs ».

L'un des effets du protocole est que certains ont vu leurs opérations non urgentes reportées au cours de la dernière semaine, indique la SHA.

Bien que la Santé publique affirme que de nouvelles dates pour ces opérations seront trouvées rapidement, des patients comme Angie Dixon s’inquiètent.

Elle craint que son état de santé n’empire durant cette attente. Elle reconnaît toutefois que lorsqu'elle a appris que son opération était repoussée, on lui a également précisé qu’elle était en haut de la liste d’attente pour une prochaine date.

Angie Dixon trouve toutefois la situation injuste lorsqu'elle pense que si elle avait habité juste en dehors de Saskatoon, elle aurait pu être opérée comme prévu.

J’étais un peu choquée parce que j’avais tout fait pour me préparer et j’avais été prudente en ne laissant personne s'approcher, déplore-t-elle.

La Santé publique indique que les médecins ou le bureau de planification ces chirurgies de Saskatoon communiqueront avec les personnes dont les rendez-vous doivent être repoussés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !