•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La MRC du Granit menacée de passer en zone rouge

Avec 60 nouveaux cas de COVID-19 rapportés samedi, l’Estrie connaît sa plus forte augmentation depuis le début de la pandémie.

Une pancarte annonçant le CSSS du Granit.

Un dépistage massif s'organise dans le CSSS du Granit cette fin de semaine, à Lac-Mégantic.

Photo : Radio-Canada / John Naïs

Radio-Canada

La MRC du Granit demeure le point chaud de la transmission de la COVID-19 en Estrie, à un tel point que les trois prochains jours seront déterminants selon la santé publique. Si le bilan de cette sous-région ne s'améliore pas, elle risque de passer en zone rouge.

La région du Granit recense 24 nouveaux cas samedi et au moins 6 éclosions sont en cours dans des écoles, des établissements de santé et des entreprises du Granit.

Le virus circule très intensément dans la communauté, alors on intervient très très sérieusement, mais il n'est pas dit que dans quelques jours si on ne voit pas de résultats on passera à un autre palier.

Alain Poirier, directeur de la santé publique en Estrie

Pour sa part, la mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin estime que l'entrée de la MRC du Granit en zone rouge est inévitable. On est collés sur Chaudière-Appalaches qui est la première région à avoir passé au rouge alors je pense que c'est normal, souligne Julie Morin.

Elle estime que cette nouvelle mesure aiderait non seulement à limiter la propagation, en plus d'offrir de l'aide aux commerçants qui vivent une baisse importante d'achalandage.

Dépistage massif à Lac-Mégantic

Pour tenter de freiner la contagion dans la MRC du Granit, le CIUSSS de l’Estrie-CHUS a décidé d’ouvrir son centre de dépistage situé à Lac-Mégantic les fins de semaine, de 8 h à 16 h.

La santé publique organise également un dépistage massif dans cette région samedi et dimanche. Les personnes qui ont reçu une consigne de la santé publique de passer un test, celles qui présentent des symptômes de la COVID-19 ou qui ont été en contact étroit avec une personne infectée pourront se faire dépister.

La mairesse Julie Morin invite d'ailleurs tous les résidents qui ont été en contact avec une personne déclarée positive au virus ou qui présente des symptômes à subir un test.

On va collaborer avec la santé publique pour que le plus de familles possible aient se faire tester. C'est une responsabilité sociale qu'on a tous, souligne Julie Morin.

Deux écoles sous la loupe

Des éclosions de COVID-19 ont aussi été déclarées dans les écoles primaire et secondaire de Lac-Mégantic. L'école Notre-Dame-de-Fatima a enregistré cinq cas, alors que l'école secondaire Montignac en compte six.

Une clinique mobile de dépistage est d'ailleurs prévue dimanche à l'école secondaire Montignac sur rendez-vous seulement afin d'accueillir les élèves visés des deux établissements.

Toutefois, en milieu d'après-midi samedi, une vingtaine de personnes s'étaient inscrites alors que 120 places sont disponibles. La santé publique en Estrie s'inquiète de ce faible taux de réservation parce qu'elle juge la situation très préoccupante dans ces établissements.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !