•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux nouveaux cas de COVID-19 en Nouvelle-Écosse

La province signale deux cas possibles d'exposition au virus dans des avions.

Panneaux de signalisation indiquant l'endroit des arrivées à l'aéroport d'Halifax.

Les deux nouveaux cas de COVID-19 découverts en Nouvelle-Écosse sont chez des personnes ayant séjourné hors de la bulle atlantique.

Photo : Getty Images / tomeng

Radio-Canada

La Nouvelle-Écosse signale samedi la découverte de deux nouveaux cas de COVID-19.

Cela porte à cinq le nombre de cas actifs connus dans la province.

Les responsables de santé publique indiquent que les deux nouveaux cas ont été dépistés chez des personnes qui revenaient en Nouvelle-Écosse après un séjour hors des provinces qui forment la bulle atlantique.

Les deux individus se sont volontairement placés en isolement dès leur retour en Nouvelle-Écosse, comme le demandent les responsables de la santé publique, précise-t-on.

Plus d’un millier de tests de dépistage de la COVID-19 ont été effectués par la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse dans la journée de vendredi, ce qui n’a mené qu’à deux résultats positifs.

Possible exposition au coronavirus sur deux vols

La Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse prévient samedi d’un risque d’exposition au coronavirus pour les passagers de deux avions ayant effectué la liaison entre Toronto et Halifax.

- Le vol 604 d’Air Canada parti de Toronto le 12 octobre à 8 h en direction d’Halifax. Les passagers des sièges A, B et C des rangées 27 à 30 seraient les plus à risque d’avoir été un contact proche d’une personne déclarée positive à la COVID-19.

- Le vol 610 d’Air Canada parti de Toronto le 12 octobre à 14 h 10 en direction d’Halifax. Les passagers des sièges D, E et F des rangées 10 à 16 seraient les plus à risque d’avoir été un contact proche d’une personne déclarée positive à la COVID-19.

La régie de santé demande à toutes les personnes s’étant trouvées sur ces vols de surveiller l’apparition de symptômes de la COVID-19 d’ici le 26 octobre et de poursuivre la période de quarantaine qu’ils doivent observer depuis leur retour en Nouvelle-Écosse.

Le public peut aussi communiquer avec le 811, la ligne téléphonique de santé, pour parler à une infirmière praticienne.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.