•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 personnes arrêtées à la suite du démantèlement d'un campement illégal à Ottawa

Le campement de tentes au parc de la Confédération à Ottawa.

Un village de tentes mis en place par un groupe de protestation marginal appelé la Révolution canadienne était devenu une base à partir de laquelle leurs membres patrouillaient autour de la colline du Parlement pour aborder des politiciens et des journalistes.

Photo : Radio-Canada / David Cochrane

Radio-Canada

Un campement adjacent au Monument commémoratif de guerre du Canada a été démantelé samedi matin, selon le Service de police d'Ottawa (SPO).

Le camp avait été mis en place par un groupe de protestation marginal se faisant appeler la Révolution canadienne dans le parc de la Confédération au début du mois de juillet.

Il était devenu une base pour les membres de la Révolution canadienne parcourant les environs de la colline du Parlement dans le but d'effectuer des arrestations citoyennes auprès de politiciens et de journalistes.

Des policiers du SPO étaient sur place vers 6 h samedi pour aider les agents du gouvernement fédéral, propriétaire des lieux. Trois personnes occupaient le camp au moment de l'opération de démantèlement.

Le rôle [du Service de police d'Ottawa] ce matin était de maintenir la paix, a déclaré l'agent Martin Dompierre.

Nous respectons le droit de ceux qui souhaitent le démontrer, mais nous avons travaillé avec Services publics et Approvisionnement Canada et la Ville d'Ottawa pour nous assurer que le campement est libéré et démantelé de manière sécuritaire et ordonnée, rajoute-t-il.

Des officiers et employés de la Ville sont restés sur les lieux tout au long de l'opération de démantèlement du campement.

M. Dompierre a indiqué que deux personnes ont dû être arrêtées. L'une de ces personnes a été transférée dans une cellule et l'autre a été relâchée sur place sous promesse de comparaître, précise-t-il.

Selon Services publics et Approvisionnement Canada, les manifestants ont été informés jeudi par un avis écrit qu'ils devaient quitter les lieux.

Avec les informations de Joseph Tunney de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !