•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le dinosaure géant de Drumheller fête ses 20 ans et s’offre un nom

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Prise de vue du dinosaure géant de Drumheller depuis les airs.

Le dinosaure géant de Drumheller attire 125 000 visiteurs en moyenne chaque année.

Photo : CBC - Tamarra Canu

Du haut de ses 26 mètres de haut, la femelle tyrannosaure géante de Drumheller, l’une des attractions phares de l'Alberta, a soufflé ses vingt bougies le mardi 13 octobre 2020. Après tout ce temps, elle a même finalement un nom.

En 20 ans, elle aura tout vu! Plus de deux millions de visiteurs, 125 000 par an, en moyenne, un nombre incalculable d'égoportraits et même des demandes en mariage, mais elle n’avait pas de nom. C’est maintenant chose faite.

Ceux qui le souhaitaient pouvaient voter sur le site de la Chambre de commerce de Drumheller parmi six noms présélectionnés. Ils se sont prononcés et l'ont baptisé Tyra.

Une part de gâteau est prise en photo devant le dinosaure géant.

Pour son vingtième anniversaire, Tyra a eu droit à un gâteau.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Si Drumheller a fait d’elle une personnalité reconnue dans le monde, Tyra a rendu encore plus à sa communauté, d’après le président de la Chambre de commerce, Jeff Hall. Chaque mois, 15 % des revenus générés par ses visites et par la boutique souvenir sont réinvestis dans la ville.

Je pense que ce qui reflète le plus positif de ces 20 années, c’est tout ce que nous avons pu faire pour la communauté grâce aux recettes des visites. Nous avons réinvesti 639 907 $ dans la communauté ces 12 à 14 dernières années et c’est cet héritage qui restera de ce projet.

Malgré le froid et la grisaille, ils étaient plusieurs à ses pieds, cette semaine, pour marquer ce jour spécial et partager une part de son gâteau d’anniversaire. La célébration a aussi été l'occasion de ressortir les vieilles photos de famille et les histoires de Tyra.

L'idée

Si Tyra avait un père, ce serait Cory Campbell. Il a grandi à Drumheller, dans ces badlands, terre de dinosaures. Ma relation avec eux remonte au tout début, affirme-t-il. J’ai toujours vécu ici. Enfant, je ramassais des os de dinosaures.

L’ancien président de la chambre de commerce a eu cette vision : construire un dinosaure géant dans le centre-ville de Drumheller pour faire en sorte que les visiteurs du musée Royal Tyrell s'arrêtent en ville, créant ainsi une source de revenus pour la communauté.

Cory Campbell pose avec la maquette de Tyra.

Cory Campbell, ancien président de la chambre de commerce de Drumheller, a toujours chez lui la maquette originale de Tyra.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

L'idée d’un dinosaure géant traînait en ville depuis quelque temps, raconte-t-il. Je trouvais que c'était une bonne idée, mais, pour moi, il fallait que cela soit interactif, pas juste une statue que l’on prendrait en photo avant de partir.

Il se souvient qu’on lui a ri au nez lorsqu’il a présenté l'idée au début. Le changement, ça n'est pas facile à vendre dans le monde rural confie-t-il, mais même s’il était loin de faire l'unanimité, lui était persuadé du succès de son projet, car il était totalement impossible qu’un enfant de quatrième ou cinquième année puisse traverser le pont et voir ce dinosaure sans vouloir s'arrêter.

Encore fallait-il que ce dinosaure prenne forme.

La conception et la réalisation

Bruce Dalen se souvient d’un dimanche matin de 1997 ou 1998. Il lisait le journal lorsqu’il a découvert le projet de Cory Campbell. Intrigué, il l’a appelé dès le lendemain et l’histoire était en marche.

Sa société, Amusement Leisure Worldwide, était à la pointe de la technologie en ce qui concerne les parcs aquatiques, les superstructures et le travail de la fibre de verre, ce qui lui donnait confiance en sa capacité de créer ce dinosaure géant.

La maquette de Tyra repose sur de nombreuses esquisses et plans.

La conception de Tyra a été supervisée par plusieurs experts dans leurs domaines : artiste, ingénieur et paléontologue.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Tyra a vu se pencher sur son berceau des experts dans tous les domaines.

Ainsi, l'artiste Broc K. Smith était le talent créatif chargé de son design. Le paléontologue Philip J. Currie, qui était pourtant bien occupé avec de vrais dinosaures au Tyrrell Museum a donné de son temps pour s’assurer que ce tyrannosaure était bien conçu, jusque dans les détails des couleurs… même s’il était 4 fois plus grand que nature.

Tous les jours, il se passait quelque chose de fou dans notre bureau quand nous travaillions sur ce dinosaure.

Bruce Dalen, d'Amusement Leisure Worldwide, la firme qui a construit le dinosaure

On n’arrivait pas à créer les pattes correctement. Bruce Dalen raconte que pour s’assurer du réalisme du design, l’artiste Broc K. Smith a été jusqu'à acheter une patte et une cuisse de poulet dans le quartier chinois, puis les a placées près du reste de la maquette pour s’en inspirer.

Une fois terminée, c’est à partir de cette maquette, après numérisation, qu'ils ont créé la Tyra. Si la superstructure interne en acier du dinosaure a été construite en Alberta, la peau en fibre de verre vient de Chine.

Construite entièrement là-bas, elle a ensuite été découpée en tranches et transportée dans une vingtaine de conteneurs de 12 mètres de long, avant d’être reconstruite à Drumheller. Raconter comme ça cela semble facile précise Bruce Dalen, mais c'était une tâche incroyablement difficile.

Vingt ans plus tard, après quelques retouches de peinture, Tyra règne toujours sur le centre-ville de Drumheller, la capitale mondiale autoproclamée des dinosaures.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !