•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa assure ne pas reculer sur les normes nationales pour les CHSLD

Le ministre Dominic Le Blanc assure que la « conversation » avec les provinces se poursuit.

Justin Trudeau.

Justin Trudeau

Photo : The Canadian Press / Sean Kilpatrick

La Presse canadienne

Au lendemain d'une vingtième conférence téléphonique entre premiers ministres du pays, Justin Trudeau s'est montré flou quant à de possibles normes nationales pour les centres de soins de longue durée.

Plus tôt cette semaine, François Legault s'est braqué lorsque l'idée de normes imposées par Ottawa a de nouveau été soulevée par le premier ministre canadien. M. Legault a prévenu M. Trudeau que ce serait jouer avec le feu que de tenter pareille chose.

Moi je ne pense pas que le gouvernement fédéral devrait s'impliquer dans la gestion des CHSLD, avait dit le premier ministre du Québec, mardi.

Vendredi, le premier ministre Trudeau ne parlait plus que de la nécessité, pour chaque province, d'apprendre de ses voisines les meilleures pratiques, afin de mieux protéger les aînés dans les institutions comme les CHSLD.

Le premier ministre François Legault, de dos, rencontre des préposés en CHSLD.

Le premier ministre François Legault rencontre des préposés en CHSLD lors de leur formation.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Comme première étape, ce serait bien, et c'est ce qu'on est en train d'encourager […] que les différentes provinces regardent ce qu'elles font, les unes les autres, et s'inspirent des réussites ou des défis auxquels leurs voisins pourraient faire face pour améliorer leur système, a déclaré M. Trudeau au cours d'une conférence de presse.

Bien qu'il qualifie cette conversation avec les provinces de première étape, lorsqu'il a commenté le dossier, en anglais, M. Trudeau a semblé prêt à ne pas aller plus loin.

La discussion se poursuit, dit Dominic LeBlanc

Nous n'avons pas d'expérience et ne savons pas ce qui marche le mieux et ce qui ne marche pas, a dit le premier ministre, en soulignant que les CHSLD et autres institutions du genre ne sont pas de compétence fédérale. C'est pourquoi notre proposition à propos de normes nationales est surtout, et d'abord et avant tout, à propos du partage des meilleures pratiques entre provinces, a-t-il ajouté.

Son ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc, a assuré que ce n'était pas là un recul de son gouvernement. La discussion est à poursuivre, a-t-il ajouté.

Tout le monde était d'accord que l'idée de partager de meilleures pratiques était une bonne chose, a rapporté M. LeBlanc, qui a participé à la réunion téléphonique de jeudi soir.

Le premier ministre Trudeau continue, pourtant, de souffler le chaud et le froid dans ce dossier.

Je respecte tout à fait les champs de compétence des provinces, mais quand on parle de dignité, de santé et surtout de la vie des gens, il n'y a pas de champ de compétence.

Le premier ministre Justin Trudeau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !