•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La championne olympique Sami Jo Small raconte les débuts du hockey féminin

La couverture du livre autobiographique de la gardienne de but, Sami Jo Small.

L'ancienne gardienne de but, Sami Jo Small, a mis près de dix ans pour rédiger son histoire et celle de ses coéquipières de l'équipe canadienne de hockey féminin.

Photo : gracieuseté: Sami Jo Small

Sandra Poirier

Dans sa récente autobiographie, The Role I Played: Canada’s Greatest Olympic Hockey Team, l’athlète olympique Sami Jo Small raconte les hauts et les bas de ses années au sein de l’équipe canadienne de hockey féminin.

Avec l’équipe canadienne, Sami Jo Small a récolté deux médailles d’or olympique, à Salt Lake City en 2002 et à Turin en 2006. Elle a aussi obtenu une médaille d’argent lors du tout premier tournoi olympique ouvert aux femmes, en 1998, à Nagano.

Elle a passé plus d’une décennie dans les rangs de l’équipe nationale.

L'ex-gardienne de l'équipe nationale Sami Jo Small pose devant son filet dans l'uniforme du Canada, sans masque.

L'ex-gardienne de l'équipe nationale canadienne, Sami Jo Small.

Photo : National speakers bureau

Les gens connaissent surtout les succès de notre équipe, mais pas nécessairement les femmes qui l’ont formée, affirme Sami Jo Small lors d'un entretien téléphonique.

Celle qui offre des conférences depuis 1997 a ressenti le besoin de passer à l’écriture. Elle précise que ce projet de rédaction lui aura pris finalement près d’une dizaine d’années.

En l’écrivant, j’ai réalisé que cela était plus que mon histoire, mais bien les histoires de femmes qui ont surmonté de grands obstacles. Je voulais que les Canadiens et Canadiennes connaissent ces histoires.

Sami Jo Small, ancienne gardienne de but et athlète olympique

Avec ce livre, la Manitobaine qui vit maintenant à Mississauga, en Ontario, se dit ravie d’éduquer les lecteurs sur la résilience de ses coéquipières. Certaines, dit-elle, sont peut-être moins connues des amateurs de hockey, comme la défenseure Delaney Collins de Pilot Mound et Jennifer Botterill, originaire, comme elle, de Winnipeg.

Une montagne russe d’émotions

Paru aux éditions ECW Press, le livre raconte les états d’âme de son auteure au fils des ans et des situations.

Portrait de l'ancienne gardienne de but, Sami Jo Small.

Sami Jo Small, qui a encore sa famille à Winnipeg, revient chaque été dans la capitale manitobaine pour offrir des camps de hockey à des jeunes filles.

Photo : Heather Pollock

Chaque histoire racontée présente une gamme d’émotions, affirme Sami Jo Small. Des émotions encore très vives pour elle, même si les événements ont eu lieu il y a deux décennies.

J’ai choisi de ne pas porter de jugement sur les histoires pour laisser le lecteur vivre ses propres émotions, ajoute-t-elle.

Il y a eu aussi beaucoup de moments décevants qui ont affecté mon estime et au sujet desquels je dois encore aujourd’hui, 20 ans plus tard, faire un certain travail sur moi-même.

Sami Jo Small, ancienne gardienne de but et athlète olympique

Dans son récit autobiographique, Sami Jo Small fait référence à plusieurs reprises à ses années scolaires en immersion française au Collège Jeanne-Sauvé. Elle raconte notamment sa participation à une entrevue radio en français alors qu’elle est en 10e année. L’invitée n’est nulle autre que la hockeyeuse Manon Rhéaume, une idole de jeunesse pour la jeune gardienne de but.

L’avenir du hockey féminin professionnel

Sami Jo Small garde le but pour l'équipe canadienne de hockey féminin.

Sami Jo Small a passé plus d’une décennie au sein de l’équipe canadienne de hockey féminin.

Photo : gracieuseté: Sami Jo Small

Sami Jo Small estime que l’avenir du hockey féminin professionnel est incertain, mais cela ne veut pas dire que tout est terminé, ajoute-t-elle.

Plusieurs obstacles ont déjà été surmontés. Les femmes de ma génération n’ont pas eu les occasions qu’ont les jeunes filles d’aujourd’hui, où il est normal pour elles de faire leur entrée sur la patinoire pour jouer au hockey, explique Sami Jo Small.

Ce sera à ces jeunes filles de décider ce qu’elles veulent comme ligue professionnelle de hockey féminin, dit-elle.

Mon rêve, et cela arrivera un jour, c’est d’assister au Centre MTS à un match de la Ligue professionnelle de hockey féminin!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !