•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du ski avec des contraintes modérées en 2020-2021

Un skieur attend au pied du Mont Kanasuta, pendant qu'un planchiste s'apprête à terminer sa descente.

Le Centre plein air Mont Kanasuta accueille skieurs et planchistes. (archives)

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin

Les centres de ski de l’Abitibi-Témiscamingue pourront ouvrir leurs portes dès que Dame Nature le leur permettra. Le Mont Kanasuta et le Mont Vidéo ont officiellement reçu les consignes de la Santé publique.

Les skieurs et les planchistes devront se couvrir le bas du visage avec un cache-cou ou une cagoule. Tous les adeptes de trois ans et plus devront se conformer à cette règle.

Les chalets seront également ouverts, mais il faudra bien entendu y porter le couvre-visage. Ça fait plaisir de voir que les skieurs pourront s’amuser sur la montagne et que les gens de l’équipe pourront conserver leur emploi, commente le directeur général de la station Mont Kanasuta, Alain Vanier.

Le gouvernement demande également aux stations de tenir un registre de tous les gens présents sur la montagne ou au chalet, indique M. Vanier. Si jamais la région devait tomber en zone rouge au cours de l’hiver, l’ensemble des services de restauration du chalet de ski seront suspendus. Seules les salles de bain pourraient alors être utilisées.

Malgré tout, Alain Vanier accueille favorablement la liste de consignes à respecter. Il espère cependant que les visiteurs seront soucieux de les respecter.

Ce que nous avons eu aujourd’hui, ce n’est pas un acquis. Notre travail est de faire glisser les gens, mais aussi que la station soit sécuritaire. Comme j’ai vu ailleurs, j’espère que les gens ne seront pas frustrés, parce que ce n’est pas Alain Vanier qui a décidé de mettre en place ces trucs-là. On doit les suivre si on veut un jour se sortir de cette maladie-là un jour.

Début de la saison de ski au Mont-Vidéo

Le Mont Vidéo (archives)

Photo : Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

Les stations de ski de la région se retrouvent souvent dans des situations financières précaires. Par exemple, la Ville de Rouyn-Noranda et la MRC de la Vallée-de-l’Or ont déjà supporté le Mont Kanasuta et le Mont Vidéo avec des subventions.

Les mesures sanitaires viendront ajouter une pression financière supplémentaire sur ces deux stations, mais l’engouement pour les activités de plein air vu cet été devrait se prolonger, estime la directrice des opérations au Mont Vidéo, Kathy Lévesque.

Elle précise que la prévente de la saison à venir se compare avantageusement à celles des saisons précédentes.

Notre prévente du printemps et celle en cours en ce moment confirment une très bonne participation. Les gens achètent et ils ont hâte de se retrouver dans la montagne, dit-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !