•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Château Beauce classé patrimonial

Le château Beauce

Le Château Beauce à Sainte-Marie

Photo : Radio-Canada

Après deux ans d'analyses, le ministère de la Culture a finalement tranché. Le Château Beauce, situé à Sainte-Marie, sera protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

Dans un communiqué envoyé vendredi, la ministre Nathalie Roy souligne l’importance de conserver des bâtiments qui rappellent l’histoire de Sainte-Marie et souhaite maintenant qu’une nouvelle vocation prochaine puisse les mettre en valeur.

Menacé par un permis de démolition, le Château Beauce était protégé par un avis d'intention de classement le 18 octobre 2018. Le bâtiment construit en 1903 avait par la suite été lourdement endommagé par les inondations du printemps 2019.

Propriétaire de l’édifice, la Société Alzheimer de Chaudière-Appalaches avait annoncé un an plus tard, en mars 2020, qu’elle n’était plus en mesure de payer les factures pour maintenir le bâtiment en état. Aux dernières nouvelles, un acheteur potentiel avait démontré de l'intérêt à faire l’acquisition du bâtiment patrimonial, mais ce dernier attendait notamment la décision du ministère de la Culture avant d’aller plus loin.

Voici une partie de l'intérieur du Château Beauce construit en 1904.

Voici une partie de l'intérieur du Château Beauce construit en 1904.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Quel avenir pour le bâtiment?

La présidente de la Société, Sonia Nadeau, espère qu'elle pourra conclure la transaction. Elle s'inquiète pour l'avenir de son organisme si la Société doit assumer toutes les obligations liées à un bâtiment patrimonial. Par exemple, puisque le Château Beauce est situé en zone inondable, tout le système de chauffage doit être déménagé à l'étage.

Nous, c'est certain qu'on ne peut pas assumer ça.

Sonia Nadeau, présidente de la Société Alzheimer de Chaudière-Appalaches

La Société n'est pas contre le patrimoine, loin de là. Cependant, notre mission d'organisation, on n'est pas là pour soutenir le patrimoine au Québec. Notre rôle c'est de soutenir et d'accompagner les familles dont un membre a un trouble cognitif, souligne la présidente. Elle affirme avoir sentie une certaine ouverture du ministère de la Culture pour l'épauler dans le dossier.

C'est sûr qu'ils ne veulent pas mettre en danger notre organisation, ça c'est très clair. Mais en même temps, il va falloir voir qui veut assumer les frais. On est rendu, à la mi-octobre. [Rétablir] l'électricité, ça devient urgent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !