•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boussole électorale : l’environnement, l'enjeu qui divise les Britanno-Colombiens

Un manifestant brandit une pancarte.

Autant sur le projet de site C que sur l'expansion de l'oléoduc Trans Mountain, les répondants ne s'entendent pas.

Photo : Reuters / Chris Helgren

À quelques jours des élections, les grands thèmes liés à l’environnement divisent les Britanno-Colombiens ayant participé à la boussole électorale (Nouvelle fenêtre). Ils ne s’entendent pas sur des projets tels que l’oléoduc Trans Mountain, le barrage hydroélectrique du site C et l’extraction de gaz naturel.

Un peu moins d’un tiers des répondants soutiennent que le projet de construction du barrage hydroélectrique du site C, sur la rivière de la Paix, près de Fort St. John, devrait cesser immédiatement. Toutefois, 37 % des participants à la Boussole pensent que le projet devrait au contraire se poursuivre.

Le projet du site C compte toujours sur l’appui du Nouveau Parti démocratique et du Parti libéral alors que les verts, eux, s’y opposent.

Sans surprise, ces positions se reflètent également dans les résultats obtenus par le Vox Pop Labs, puisque 68 % des personnes ayant l’intention de voter pour les libéraux veulent voir que la construction du barrage hydroélectrique continue.

Pour les partisans des verts, seuls 15 % des répondants souhaitent voir le projet avancer, alors qu’ils sont 57 % à en souhaiter l'abandon.

Méthodologie

Les données s'appuient sur les réponses à la Boussole électorale de la Colombie-Britannique, créée par Vox Pop Labs, une équipe de politologues et de statisticiens qui se veut non partisane.

Il ne s’agit pas d’un sondage. Les répondants ne sont pas présélectionnés. Les réponses de 19 103 participants, collectées du 4 au 14 octobre 2020, ont été pondérées de manière à les rapprocher de celles d’un échantillon représentatif de la population réelle de la province, selon les données du recensement et d’autres estimations démographiques.

L’expansion de l’oléoduc Trans Mountain est un autre projet sur lequel la population britanno-colombienne ne semble pas s’accorder non plus. En général, le tiers des utilisateurs de la Boussole électorale sont fortement en faveur d’un arrêt de l’expansion du pipeline, et 25 % des répondants sont, au contraire, fortement contre l"abandon des travaux.

Lorsque ces données sont décortiquées selon l’âge et les intentions de vote des répondants, les disparités s’accentuent entre les plus jeunes et les plus vieux et entre les partisans du Parti vert et du Parit Libéral.

En effet, 76 % des utilisateurs souhaitant voter pour le Parti vert ont indiqué être en désaccord avec la poursuite des travaux de Trans Mountain. À l’inverse, les utilisateurs sympathisants des libéraux ont été 79 % à se porter en faveur du pipeline.

Quoique la tendance soit moins prononcée que chez les sympathisants des verts, ceux du Nouveau Parti démocratique sont majoritairement contre le projet, tout comme le sont les personnes de moins de 40 ans ayant répondu au sondage.

En revanche, les utilisateurs de plus de 50 ans se sont, eux, montrés très favorables à l'expansion de l’oléoduc, qui permettrait de tripler la quantité de pétrole transporté sur plus de 1000 kilomètres entre Edmonton et Burnaby.

L’extraction de gaz naturel par fracturation hydraulique est l’une des questions environnementales sur lesquelles les utilisateurs de la Boussole électorale divergent le moins, puisqu’une majorité d’entre eux se dit d'accord avec son arrêt.

Cette proportion est plus marquée autant chez les utilisateurs qui comptent voter pour le Parti vert que chez ceux qui voteront pour le NPD.

Fait intéressant, les données concernant l’opinion de la population sur l’extraction de gaz naturel ont été compilées depuis 2013 et offrent donc une perspective historique de l’évolution de l’opinion des Britanno-Colombiens ayant participé à la Boussole électorale.

En 2013, les répondants se disaient en faveur de la fin de l’arrêt de l’extraction à 41 %, tandis que ce taux a bondi à 59 % en 2017 avant de continuer à augmenter, pour atteindre 62 %.

Les données de la Boussole électorale ont été décortiquées et présentées notamment selon l’âge des participants, leur sexe, leur revenu, leur niveau d’éducation et leur intention de vote. Les résultats compilés pour ce rapport portent spécifiquement sur les différents thèmes liés à l'environnement de la province.

Bannière du dossier réunissant la couverture électorale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !