•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brève comparution du Manitobain accusé de l'intrusion armée à Rideau Hall

L'agent est devant une grille qui semble avoir été percutée par un petit véhicule.

Un policier monte la garde à une des entrées de Rideau Hall.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

La Presse canadienne

L'homme accusé d'intrusion armée près des résidences du premier ministre et de la gouverneure générale, l'été dernier, a brièvement comparu vendredi matin à Ottawa.

Corey Hurren a appris qu'il devra comparaître à nouveau le 6 novembre. La défense et la Couronne doivent d'abord tenir une réunion préparatoire, prévue vers la fin d'octobre.

Le Manitobain fait face à 21  chefs d'accusation liés aux armes, mais aussi à un chef de menaces contre le premier ministre Justin Trudeau, à la suite d'une intrusion survenue le 2 juillet à Rideau Hall, la résidence officielle de la gouverneure générale, Julie Payette.

Aucune des accusations n'a encore été analysée par un tribunal.

Selon la police, le réserviste de l'armée canadienne était lourdement armé lorsqu'il a utilisé une camionnette pour défoncer une grille secondaire à Rideau Hall, avant de se diriger à pied vers une résidence où vit la famille Trudeau. Ni les Trudeau ni Mme Payette n'étaient sur la propriété au moment de l'intrusion.

La police a déclaré que plusieurs armes à feu et un chargeur illégal ont été découverts dans la camionnette de M. Hurren après son arrestation, qui s'est déroulée sans effusion de sang.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !