•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Une femme porte une masque pour se protéger de la COVID-19.

Le masque non médical est un moyen de protection éprouvé contre la COVID-19.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les règles entourant le port du masque obligatoire dans les lieux publics varient au Canada, et c'est au Nouveau-Brunswick que l'on retrouve les mesures les plus drastiques pour les régions touchées par des éclosions. Tour d'horizon des mesures prises au pays et ailleurs dans le monde.

AU CANADA

Nouveau-Brunswick

Le masque y est obligatoire dans tous les lieux publics intérieurs depuis le 9 octobre, mais également dans les lieux publics extérieurs lorsque la distanciation physique est impossible dans les zones orange (les régions de Moncton et de Campbellton au moment de publier ce texte).

Blaine Higgs portant un masque.

Le premier ministre Blaine Higgs a annoncé l'entrée en vigueur du règlement le 8 octobre 2020.

Photo : Gary Moore/CBC

Les élèves doivent porter le masque quasi en tout temps dans les écoles, mis à part quand ils mangent ou participent aux cours d'éducation physique. On retrouve des directives similaires au Québec, dans les régions en zone rouge (comme Montréal).

Terre-Neuve-et-Labrador

Le masque est obligatoire dans les lieux publics intérieurs depuis le lundi 24 août.

À l’école : pas nécessaire lorsque les élèves sont à leur pupitre. Les élèves doivent le porter dans les espaces communs et dans l’autobus.

Nouvelle-Écosse

Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics intérieurs de la Nouvelle-Écosse depuis le 31 juillet. Les gens qui ne respectent pas la directive gouvernementale sur le port du masque sont passibles d'une amende pouvant atteindre 1000 $.

Des masques sur le visage de deux sculptures de bois représentant des pêcheurs, à Peggy's Cove.

Les sculptures de bois de Peggy's Cove, en Nouvelle-Écosse, portent des masques le 27 juin 2020.

Photo : Getty Images / kenmo

À l’école : pour les élèves de la 4e à la 12e année, le port du masque est requis dans les aires communes s’il est impossible de maintenir une distance de 2 mètres entre les élèves. Il n’est toutefois pas obligatoire dans les salles de classe si les élèves sont à 2 mètres les uns des autres.

Île-du-Prince-Édouard

Il n'y a qu’à l’Île-du-Prince-Édouard que le port du masque n'est pas obligatoire dans les provinces canadiennes. Il est toutefois fortement recommandé par les autorités sanitaires. Le masque est obligatoire pour tous les élèves de la maternelle à la 12e année à bord des autobus scolaires, et requis pour les élèves de la 7e et la 12e année entre les cours.

Québec

Ville de Québec, affichage port du masque obligatoire sur panneau lumineux

Le Québec est la première province canadienne à avoir adopté le port du masque obligatoire.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy-Roussel

Le masque est obligatoire dans les lieux publics fermés du Québec depuis le 18 juillet, et les élèves des écoles secondaires en zone rouge doivent le porter en tout temps, sauf lors des cours d’éducation physique.

Ontario

Le premier ministre Doug Ford a imposé le port du masque dans tous les lieux publics intérieurs de la province le 2 octobre. Cette mesure est toutefois entrée en vigueur de manière assez graduelle.

Doug Ford retire son masque pour un point de presse.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford (archives).

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Le masque est obligatoire dans les commerces et lieux publics intérieurs de Toronto depuis le 7 juillet, ce qui en fait la première ville au pays à adopter une telle mesure. Ottawa et l’Est de l’Ontario lui ont ensuite emboîté le pas. Ce n’est que depuis le début du mois d’octobre que la mesure a été généralisée à l’ensemble de la province.

Manitoba

Le masque n’y est pas obligatoire partout dans la province, mais depuis le 28 septembre, il l’est à Winnipeg et dans les municipalités rurales environnantes. C'est toutefois dans la région métropolitaine de Winnipeg que vivent la majorité des Manitobains.

À l’école : masque obligatoire de la 4e à la 12e année.

Saskatchewan

En Saskatchewan, on trouve des mesures à la pièce et non un règlement à l'échelle de la province. Le masque est par exemple obligatoire dans les espaces communs à l’Université de la Saskatchewan, dans les bâtiments de l’Autorité de la santé et dans les autobus de Regina.

Alberta

Le masque est obligatoire dans tous les espaces publics intérieurs d’Edmonton et de Calgary depuis le 1er août. Depuis le 31 juillet, les masques sont également nécessaires dans les espaces publics intérieurs de Banff, ainsi qu’à l’extérieur, le long de la rue principale de la ville.

Une rue de Banff. Quelques personnes y sont. La montagne en arrière-plan.

Les masques sont obligatoires dans les espaces publics intérieurs de Banff, ainsi qu'à l'extérieur le long de la rue principale de la ville depuis le 31 juillet.

Photo : Radio-Canada

À l’école : masque obligatoire dans les aires communes pour élèves et personnel enseignant, ainsi que lorsque la distance de 2 mètres ne peut pas être respectée.

Colombie Britannique

Le masque est obligatoire dans les transports en commun de la province depuis le 24 août.

On peut voir des affiches qui rappellent que le port du masque est obligatoire sur les portiques d'entree du Skytrain.

Le port du masque est obligatoire dans tous les transports en commun de la Colombie-Britannique, y compris les traversiers de BC ferries.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lamic

Dans les écoles, le port du masque n’est pas obligatoire mais recommandé dans les lieux où la distanciation physique est impossible, comme les couloirs ou les autobus.

DANS LE MONDE

États-Unis

Aux États-Unis, le fédéral n’a pas rendu le port du masque obligatoire, à l'instar du Canada, mais 33 États ainsi que le district de Columbia l’ont fait.

Donald Trump portant un masque bleu marin avec le blason doré de la présidence américaine gravé sur le côté gauche.

Le président américain, qui minimise la gravité de la pandémie, était jusqu'à présent rétif au port du masque, tout comme un grand nombre de ses partisans.

Photo : Associated Press / Patrick Semansky

Le New Jersey a été le premier État à imposer le port du masque dans les lieux publics intérieurs. Plus de 30 autres États ont suivi avec des restrictions variées. La plupart des États parmi la vingtaine sans règlement recommandent tout de même cette pratique.

Europe

La plupart des pays européens ont rendu le port du masque obligatoire ce printemps, lors de la première vague du virus. Le 24 juillet, le Royaume-Uni a été l’un des derniers pays à instaurer la mesure pour les espaces publics intérieurs.

Deux hommes portant un masque devant une affiche demandant aux usagers du métro de porter un masque.

Le masque est désormais obligatoire au Royaume-Uni.

Photo : Reuters / Toby Melville

L'Espagne et l'Allemagne exigent d’ailleurs le port de masques faciaux dans la plupart des écoles.

L’Italie a fait un pas de plus et, comme le Nouveau-Brunswick, a rendu le port du masque obligatoire à l’extérieur. C’est aussi le cas dans certaines régions espagnoles et dans les rues de Paris.

Des touristes masqués devant la tour Eiffel.

La France impose de plus en plus le port du masque en extérieur, comme à Paris.

Photo : Reuters / CHARLES PLATIAU

Au contraire, les pays scandinaves imposent très peu de mesures liées au masque. Il n’est pas obligatoire en Suède, en Finlande et en Norvège, et au Danemark, il ne l’est que dans les transports en commun, les restaurants et les bars.

Asie

Le port du masque a longtemps été la norme dans plusieurs pays asiatiques, notamment dans l’est du continent. Le Vietnam a été parmi les premiers pays du monde à instaurer la mesure le 15 mars, imposant du même coup des factures salées à ceux qui refusaient de coopérer.

Un homme et une femme portant tous deux un masque sont assis devant une affiche rappelant aux citoyens de porter le masque.

Le port du masque était normalisé dans certains pays d'Asie déjà bien avant la pandémie de COVID-19.

Photo : Getty Images / AFP/Pigiste

En Chine, puisque le port du masque était assez commun, le gouvernement n’a pas imposé de mesure stricte, mais certaines villes, comme Pékin et Shanghai, l’ont fait. Hong Kong a imposé le port du masque dans tous les espaces publics — intérieurs comme extérieurs — le 27 juillet.

En Russie, ce sont les municipalités qui déterminent les règlements concernant le masque. Il est obligatoire de le porter à Moscou et à Saint-Pétersbourg, en plus des gants.

Des habitants de Moscou portant des masques médicaux et des gants descendent un escalier mécanique à l'intérieur d'une station de métro.

Les habitants de Moscou doivent obligatoirement porter un masque et des gants à l'intérieur du métro.

Photo : Getty Images / Kirill Kudryavtsev

L’Inde avait d’abord laissé ses 28 États déterminer s’ils imposaient la mesure ou non, mais a centralisé l’obligation du port du masque le 15 avril afin qu’il soit porté uniformément à travers le pays.

Les Émirats arabes unis ont imposé le port du masque en tout temps à l’extérieur de la maison. Le Qatar et le Koweït ont eux aussi imposé ces mesures, avec des sanctions bien plus sévères, comme la possibilité de se retrouver en prison pour trois mois au Koweït, et pour trois ans au Qatar.

Amérique latine

Le Venezuela a été l’un des premiers pays à imposer le port du masque dans les lieux publics en mars. C’est aussi le cas en Colombie, en Argentine, en Équateur, à El Salvador et à Cuba.

Une femme portant un masque marche devant une murale à La Havane.

Le port du masque est obligatoire à Cuba.

Photo : AFP / Yamil Lage

Au Pérou, le masque n’est obligatoire que dans le métro de Lima, la capitale. Et au Chili, il ne l'est que dans les transports en commun.

Le Brésil a quant à lui instauré cette mesure le 3 avril, bien que le président s’était longtemps moqué des gens qui le portaient. Jai Bolsonaro a d’ailleurs mis son veto pour qu’il ne soit pas obligatoire dans les écoles, au travail, dans les usines et les églises.

Le président du Brésil est assis. Il porte un masque, mais il l'a baissé pour mieux parler aux journalistes.

Le président brésilien, Jair Bolsonaro, lors d’une conférence de presse le 20 mars 2020.

Photo : Getty Images / Andressa Anholete

Au Honduras, les mesures sont les plus strictes du continent : le masque est obligatoire dès qu’on quitte la maison. Au contraire, le Nicaragua est le seul pays d’Amérique latine qui n’impose aucune mesure en ce sens.

Afrique

La plupart des pays africains ont imposé le port du masque dans les lieux publics. C’est le Cameroun qui a ouvert le bal, le 9 avril, puis ont rapidement suivi une douzaine d’autres pays, dont l’Éthiopie, le Kenya et le Burkina Faso.

En Afrique du Sud, les masques sont obligatoires en public depuis mai, et les commerces qui échouent à renforcer la mesure sont considérés comme en délit depuis mai.

Avec les informations de Margaud Castadère

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.