•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pandémie fait exploser le déficit budgétaire des États-Unis comme jamais

Une partie de la couverture du document.

L'une des causes majeures du déficit budgétaire est l'explosion des dépenses publiques.

Photo : Reuters / Leah Millis

Agence France-Presse

Le déficit budgétaire des États-Unis a atteint en 2020 un niveau record pour dépasser les 3000 milliards de dollars, sous l'effet des dépenses réalisées par le gouvernement fédéral face à la crise économique sans précédent provoquée par la pandémie.

Le déficit de l’État fédéral pour l’exercice 2020 clos en septembre atteint 3132 milliards de dollars, contre 984 milliards en 2019, selon les données publiées vendredi par le Trésor américain.

La hausse des dépenses, mais aussi la baisse des recettes, notamment des impôts perçus, a fait bondir le déficit budgétaire de 218 % par rapport à 2019.

Le double du déficit de la crise précédente

C’est le plus important déficit jamais enregistré par les États-Unis, plus du double du précédent record, enregistré en 2009, quand, en pleine récession liée à la crise financière, il avait grimpé à 1400 milliards de dollars.

Les recettes ont été de 3420 milliards de dollars, moins qu’attendus. En effet, l’arrêt brutal de l’activité économique à partir du mois de mars pour tenter d’enrayer la propagation du coronavirus a fait chuter les revenus des ménages et entreprises, qui ont donc versé moins d’impôts que prévu à l’État fédéral.

Mais le déficit est surtout dû à l’explosion des dépenses publiques, qui ont considérablement augmenté, souligne le Trésor dans son communiqué. Elles ont bondi de 47 %, pour atteindre 6500 milliards de dollars.

Chèque direct aux Américains, aide supplémentaire pour les chômeurs, élargissement des droits au chômage aux travailleurs indépendants notamment, prêts aux petites et moyennes entreprises...: le plan de relance adopté fin mars par la Maison-Blanche et le Congrès prévoyait 2200 milliards de dollars de mesures d’aides aux Américains et aux entreprises notamment.Il avait été rallongé de 500 milliards en avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !