•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La campagne de vaccination contre la grippe sera prolongée

Un patient avec la manche de sa chemise relevée se fait vacciner contre la grippe en Colombie-Britannique.

Un patient se fait vacciner contre la grippe.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La campagne régionale de vaccination contre la grippe sera lancée le 2 novembre. Plutôt que de durer quatre semaines comme par les années précédentes, elle s’échelonnera jusqu’à la fin décembre.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean a pris cette décision en fonction de la capacité d’accueil des cliniques de vaccination. La pandémie de COVID-19 contraint les cliniques à recevoir moins de gens à la fois.

Dans ce contexte, le recrutement du personnel est un peu plus ardu, même si le défi se présente pour chaque campagne de vaccination. Cette année, des membres du personnel retraités viendront prêter main forte.

Éviter les débordements hospitaliers

Les aînés de 75 ans et plus ont avantage à se faire vacciner contre la grippe, tout comme les femmes enceintes et les personnes atteintes de certaines maladies chroniques comme le diabète.

Selon le directeur général de la FADOQ Saguenay-Lac-Saint-Jean et Ungava, Patrice St-Pierre, l’appel à la vaccination est d’autant plus important en raison du coronavirus.

Il ne faut pas faire en sorte qu’avec la période d’influenza on va augmenter et engorger le système de santé. La vaccination va protéger une plus grande part de la population et éviter les hospitalisations, croit-il.

Dans la région, la prise de rendez-vous doit débuter dès la semaine prochaine.

Avec les informations de Catherine Gignac

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !