•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 M $ pour le service 211 de l’Île-du-Prince-Édouard

Une téléphoniste du service 211 qui répond à un appel.

Le 211 est disponible partout à l'Île-du-Prince-Édouard depuis juin 2020.

Photo : CBC/Brian Labby

Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard a annoncé, ce jeudi, un investissement d’un million de dollars destiné aux organisations non gouvernementales opérant dans le service d’aide 211.

Selon le ministre du Développement social et du logement de la province, Ernie Hudson, les fonds serviront à l’alléger le fardeau supplémentaire imposé par la pandémie aux organismes.

Plus que jamais, le soutien apporté par ces organisations est indispensable pour les Insulaires.

Ernie Hudson, ministre du Développement social et du Logement de l’Île-du-Prince-Édouard

Depuis juin dernier, la ligne téléphonique et les outils en ligne du service 211 aident les Insulaires à naviguer dans le réseau de services communautaires, sociaux, gouvernementaux et de santé non cliniques disponibles dans la province.

Un budget provincial à l’encre rouge

Bien que les autorités prévoient un déficit historique dans les coffres publics, ce financement supplémentaire était déjà prévu dans le budget 2020-2021 de la province, selon un communiqué envoyé aux médias.

Lors du dépôt du budget au printemps dernier, la ministre des Finances, Darlene Compton, prévoyait déjà un déficit historique de près de 173 millions de dollars pour l’année financière en exercice.

Au début du mois d'octobre, le gouvernement insulaire a dû revoir ce chiffre à la hausse, en signalant un montant de 178 millions de dollars de déficit, soit 5,4 millions de dollars de plus à son manque à gagner.

La ministre Darlene Compton estime néanmoins qu’à la fin de l’année financière 2020-2021, l’économie de la province subira une contraction de 3,9 %, soit 1,2 % en dessous des prévisions annoncées au début de la crise sanitaire.

Darlene Compton est assise à une table, devant un micro.

La ministre des Finances de l'Île-du-Prince-Édouard, Darlene Compton, participe à un point de presse provincial au sujet de la COVID-19. (ARCHIVES)

Photo : Radio-Canada

Ottawa offre de l’aide financière

L’organisme philanthropique Centraide Île-du-Prince-Édouard, qui gère le service 211 dans la province, a aussi reçu une somme de 50 000 $ de la part du gouvernement fédéral.

Selon Andrea MacDonald, directrice générale de l’organisme, ce financement permettra à Centraide de mettre au point la plateforme du service.

Andrea MacDonald, directrice générale de Centraide Île-du-Prince-Édouard, donne une entrevue à son bureau.

Andrea MacDonald, directrice générale de Centraide Île-du-Prince-Édouard. (ARCHIVES)

Photo :  CBC / Natalia Goodwin

Pour beaucoup de gens, c’est la première fois qu’ils doivent demander de l’aide, et la pandémie de la COVID-19 a révélé que les Insulaires ne sont peut-être pas habitués à naviguer dans le système, déclare-t-elle.

Mme MacDonald explique que son équipe doit mettre à jour la base de données du service beaucoup plus souvent en raison de la pandémie.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !