•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture des bars et rassemblements limités à 5 personnes à Winnipeg dès lundi

Des bouteilles d'alcools sur une tablette dans un bar.

Les bars de Winnipeg doivent fermer pendant deux semaines à compter de lundi.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Les rassemblements seront limités à cinq personnes à partir de lundi et les bars devront fermer dans la région métropolitaine de Winnipeg, annoncent les autorités sanitaires. La province tente d’endiguer une forte augmentation de cas de COVID-19 dans la capitale manitobaine.

Ces nouvelles restrictions seront en vigueur pendant deux semaines, précise le médecin hygiéniste en chef, Brent Roussin. Après deux semaines, la province devra décider si elle prolonge les ordonnances sanitaires, ou si elle assouplit les restrictions.

La limite de la taille des rassemblements est valable à l'intérieur et à l'extérieur.

Les boîtes de nuit et les bars devront fermer, tout comme les casinos, les salons de loterie vidéo et les salles de bingo de Winnipeg et de 17 municipalités environnantes.

Les restaurants, les magasins de détail, les musées et les bibliothèques auront une capacité pouvant aller jusqu'à 50 % de la normale. Dans les restaurants, les groupes seront également limités à cinq personnes par table en plus d’autres mesures que la province a imposées le 7 octobre.

Le nombre de cas quotidiens est en hausse au Manitoba et tout particulièrement à Winnipeg. Vendredi, le taux de tests de positivité sur cinq jours dans la province était de 5,2 % et de 6,8 % dans la région de Winnipeg.

Le ministre de la Santé et le médecin hygiéniste en chef ont fait cette annonce alors que le Manitoba dénombre 75 nouveaux cas vendredi. Cela porte à 3173 le total de cas décelés dans la province depuis le début de la pandémie.

Nous devons faire ce changement, ce sacrifice, pendant deux semaines, affirme Brent Roussin.

La liste de commerces qui doivent tenir des registres de clients pour la recherche des contacts est élargie. Les théâtres, les musées, les galeries d’art, les bibliothèques et les salles de sport doivent désormais garder une liste de leurs clients pendant 21 jours.

Le nombre de spectateurs dans les installations sportives sera réduit à 25 % de la capacité du lieu.

Brent Roussin a indiqué que la fermeture de bars, alors que les restaurants peuvent rester ouverts, est une conséquence de données sur la propagation du virus.

Les deux hommes sont côte à côte en conférence de presse.

Cameron Friesen, le ministre de la Santé du Manitoba, et le médecin hygiéniste en chef, Brent Roussin.

Photo : Radio-Canada / Tyson Koschik

En grande partie, nous nous basons sur l'endroit où nous avons vu des contacts, des cas et des événements de transmission, et nous voulions donc vraiment nous concentrer sur ces domaines, explique-t-il.

Brent Roussin indique que la province se prépare à assurer l’application des nouveaux règlements, avec des mesures telles que des amendes plus salées.

Aucun changement n'a été annoncé vendredi pour les écoles de la région de Winnipeg. Le médecin hygiéniste en chef indique que la santé publique a vu très peu de transmission dans les écoles ou les garderies.

Nous continuons à regarder ça. N'oubliez pas que les cas que nous voyons dans les écoles sont acquis dans la communauté. Nous ne voyons pas beaucoup de cas acquis dans les écoles, fait-il valoir.

Les journalistes ont demandé au ministre de la Santé, Cameron Friesen, comment la situation concernant la COVID-19 à Winnipeg a pu se dégrader à ce point.

Celui-ci a répondu qu’en été, certains d’entre nous ont presque regretté le fait que nous avions une période de presque trois semaines sans un seul cas. C’est une chose qui semble étrange à dire. Mais, il y avait peut-être trop de tapes sur les épaules quand il [n’était pas réaliste] de suggérer que nous en avions fini avec la COVID-19.

Cameron Friesen a réfuté que la campagne de publicité sur la rouverture économique du Manitoba ait joué un rôle dans le relâchement des Manitobains.

Des expositions possibles dans 9 écoles

La santé publique indique de plus que l’augmentation continue de cas entraîne aussi un plus grand nombre d’expositions possibles.

Vendredi matin, on comptait ainsi 9 expositions possibles dans des écoles des régions sanitaires de Winnipeg, Santé Sud et Prairie Mountain, ainsi que des expositions liées à un centre de la petite enfance, à deux trajets d’autobus et à une boîte de nuit. À Winnipeg, l'École Taché s'est ajoutée à la liste des établissements scolaires où un cas a été confirmé.

On peut consulter le site Internet du gouvernement du Manitoba pour y retrouver les informations sur la situation et les expositions possibles dans la région sanitaire de Winnipeg, en français (Nouvelle fenêtre) et en anglais (Nouvelle fenêtre) (noter que les informations en anglais sont les plus à jour).

Les informations sur les expositions possibles lors de voyages en avion, publiées par la province en anglais, sont ici (Nouvelle fenêtre).

Voici les faits saillants pour vendredi :

  • Nombre de cas actifs aujourd’hui : 1582
  • Personnes guéries à ce jour : 1553
  • Personnes à l’hôpital : 25, dont 5 aux soins intensifs
  • Le nombre de décès attribuables à la COVID-19 est maintenant de 38.

La répartition des nouveaux cas de COVID-19 par région sanitaire est la suivante :

  • Winnipeg : 63
  • Prairie Mountain : 1
  • Santé Sud : 2
  • Entre-les-Lacs et de l’Est : 7
  • Nord : 2

Depuis le début du mois de février, 220 052 tests de dépistage ont été effectués, dont 2174 jeudi. Les enquêtes sur ces cas sont en cours et le public sera informé s’il existe un risque pour la santé publique.

Le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, note que le nombre réel de cas actifs est certainement plus bas de plusieurs centaines de cas que le chiffre de la province.

C’est dû au fait que le personnel de la province s’occupe en priorité de la recherche de contacts, plutôt que des vérifications nécessaires pour éliminer les cas actifs de la liste de la province.

Nouveaux centres de dépistage

Un nouveau centre de tests de dépistage de la COVID-19 ouvrira ses portes samedi, au Centre Keystone de Brandon.

Notre gouvernement explore toutes les possibilités pour élargir nos options dans notre réaction à la COVID-19, particulièrement lorsque nous voyons augmenter les cas, indique le ministre de la Santé, Cameron Friesen, par voie de communiqué.

Le centre de dépistage du Centre Keystone sera ouvert de 9 h à 17 h le lundi, mercredi, vendredi et pendant la fin de semaine. Il sera ouvert de midi à 21 h les mardi et jeudi. Il pourra effectuer environ 120 tests par jour.

Un autre centre de dépistage devrait ouvrir d'ici la fin octobre à Winnipeg, situé au 125 rue King Edward Est.

Des centres supplémentaires avec service au volant seront ajoutés à Winkler, Portage la Prairie et Arborg dans les prochains jours et les prochaines semaines, indique le communiqué.

De plus, la province annonce qu’elle a conclu un partenariat avec la Croix-Rouge canadienne pour accroître sa capacité de traçage de contacts de personnes atteintes par la COVID-19.

Dans le cadre d'un accord avec le gouvernement fédéral, Statistique Canada fournira aussi des services de recherche des contacts au Manitoba, selon un communiqué de la province.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !