•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections en C.-B. : la vallée du Fraser à surveiller le 24 octobre

Des champs de tulipes du Festival Abbotsford Bloom Tulip avec, au loin, des visiteurs qui se promènent.

La vallée du Fraser pourrait changer de couleur politique.

Photo : Radio-Canada / Sarah Murphy

Radio-Canada

Le Parti libéral de la Colombie-Britannique continue à traîner de la patte, selon les plus récents sondages. La lutte s'annonce serrée, même dans les circonscriptions traditionnellement libérales, comme celles de la vallée du Fraser.

Le Parti libéral aurait pu se passer, cette semaine, de la controverse qui a mené à la démission de son candidat Laurie Throness dans Chilliwack-Kent. Il s’est retiré du caucus libéral après avoir tenu des propos controversés sur la contraception. Pour la première fois, il semble que le Nouveau Parti démocratique (NPD) ait des chances de l'emporter dans les circonscriptions de la vallée du Fraser.

Une lutte serrée

Selon le spécialiste des sondages et fondateur du blogue Si la tendance se maintient, Brian Breguet, il est possible que le NPD aille chercher une forte majorité en gagnant dans des circonscriptions normalement libérales.

Il y a une chance, à l'heure actuelle, où il pourrait se trouver au-delà de 60 sièges. Il pourrait gagner même dans l'intérieur, dans des comtés comme Chilliwack, Cariboo, même Abbotsford, dans une certaine mesure , observe-t-il.

Brian Breguet précise que les Libéraux y sont encore favoris, mais que les sondages prédisent une course serrée, pour la première fois, dans la vallée du Fraser.

Ça vous donne quand même une idée d'à quel point les libéraux sont en retard à l'heure actuelle.

Brian Breguet, spécialiste des sondages et fondateur du blogue Si la tendance se maintient
Bannière du dossier réunissant la couverture électorale.

Il y a trois circonscriptions à Abbotsford, et deux, à Chilliwack.

Trois de ces circonscriptions ont plus de chances de changer de couleur. Dans Abbotsford-Mission, le député sortant, le libéral Simon Gibson demande un troisième mandat. Il fera face à la mairesse de Mission, Pam Alexis, candidate du NPD.

La circonscription d’Abbotsford-Sud était tenue par l’ex-libéral devenu indépendant et président sortant de l’assemblée, Darryl Plecas. C’est l’ancien maire d’Abbotsford, Bruce Banman, qui se présente pour le Parti libéral contre une jeune du NPD, Inder Johal.

Darryl Plecas est assis devant un drapeau à l'Assemblée législative, l'air pensif, entre deux micros et avec les mains devant sa bouche.

Darryl Plecas, l'ex-président de l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique, ne se représente pas dans Abbotsford-Sud.

Photo : La Presse canadienne / Chad Hipolito

Depuis cette semaine, tous les scénarios semblent plausibles dans Chilliwack-Kent. Laurie Throness pourrait gagner et choisir de siéger comme indépendant ou pour un autre parti.

Les électeurs pourraient se tourner vers la candidate néo-démocrate Kelli Paddon, une femme engagée auprès des victimes d’actes criminels et qui travaille dans le domaine de l'inclusion pour personnes ayant un handicap.

Ceux qui ne veulent plus appuyer l’ex-candidat libéral, mais pas non plus appuyer le NPD, pourront voter pour l'indépendant Jason Lum, un conseiller municipal de Chilliwack depuis 9 ans et actuel président du district régional de la vallée du Fraser qui a même reçu l'appui du candidat vert.

Bref, cette région dont les résultats électoraux sont généralement prévisibles pourrait causer des surprises le 24 octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !