•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Noël sans Casse-Noisette à Montréal cette année

Le spectacle Casse-Noisette par Les Grands Ballets canadiens de Montréal, capté en 2016, sera diffusé à la télévision les 18 et 28 décembre.

Un danseur et une danseuse font une arabesque sur scène.

Le ballet « Casse-Noisette » est un grand classique du temps des Fêtes.

Photo : Grands Ballets Canadiens de Montréal

Fanny Bourel

Le ballet Casse-Noisette ne sera pas présenté devant public par Les Grands Ballets canadiens de Montréal au mois de décembre en raison de la pandémie de COVID-19. Toutefois, ce traditionnel spectacle du temps des Fêtes sera diffusé en intégralité à la télévision les 18 et 28 décembre.

C’est la deuxième fois depuis 1964 que Casse-Noisette, qui est le spectacle ayant tenu le plus longtemps l’affiche au Canada, ne pourra pas enchanter le public. 

Offrir des représentations de Casse-Noisette nécessite le travail d’environ 300 personnes. Il était compliqué pour la compagnie de danse de préparer une production d’une telle ampleur pendant des mois sans savoir si la salle Wilfrid-Pelletier allait être ouverte en décembre, selon directeur général des Grands Ballets canadiens de Montréal.

À ces incertitudes s’ajoutait la difficulté de faire répéter et de réunir sur scène une quarantaine de danseurs et danseuses ainsi qu’une grosse vingtaine d’interprètes, tout en respectant les mesures sanitaires.

Une décision prise à regret

C’est triste pour nos danseurs, pour nos artisans et techniciens, ainsi que pour le public, car Casse-Noisette attire des spectateurs de toutes les générations et venant des régions, a réagi Marc Lalonde.

Casse-Noisette est un rituel annuel pour certains, et un rituel générationnel des grands-parents emmenant leurs petits-enfants voir ce spectacle, a-t-il ajouté.

Chaque année, des élèves de l’École supérieure de ballet du Québec participent à Casse-Noisette. Cela fait partie de leur parcours pédagogique. C’est triste pour ces enfants, qui attendaient ça, regrette Marc Lalonde. 

En décembre, Les Grands Ballets canadiens de Montréal comptaient également profiter de Casse-Noisette pour souligner le 100e anniversaire du danseur et chorégraphe Fernand Nault. Celui qui a été maître de ballet à l’American Ballet Theatre a signé de nombreuses chorégraphies, dont celle du Casse-Noisette dansée par Les Grands Ballets canadiens. La compagnie lui rendra hommage sur ses plateformes numériques. 

3 M$ de revenus en billets pour Casse-Noisette 

L’annulation du ballet cette année représente également un coup dur pour Les Grands Ballets canadiens de Montréal sur le plan financier. 

Environ 18 représentations sont données à Montréal habituellement. Une année sur deux, la troupe se produit également à Québec, ce qui n’était pas prévu cette année. Par contre, quelques représentations devaient être données à Ottawa. 

Produire Casse-Noisette est coûteux, mais, avec 40 000 billets vendus chaque année en moyenne, ce spectacle rapporte 3 millions de dollars, ce qui représente 40 % des revenus de billetterie annuels de la compagnie de danse. 

Les bénéfices réalisés permettent de financer d’autres projets, explique Marc Lalonde. 

Trois ballets prévus de mars à mai 2021

Pour le moment, Les Grands Ballets canadiens de Montréal attendent de recevoir les détails des annonces gouvernementales faites au début d'octobre pour venir en aide au milieu culturel, des précisions qui tardent à venir, selon Marc Lalonde. Mais j’ai bon espoir de pouvoir honorer nos engagements cet hiver et au printemps.

De mars à mai prochain, l’organisation culturelle doit présenter au public Roméo et Juliette, Luna et La belle au bois dormant, trois ballets reportés en raison du confinement du printemps dernier. 

En attendant, les danseurs et les danseuses continuent de se perfectionner et de développer un nouveau répertoire. 

Et Les Grands Ballets canadiens de Montréal travaillent à développer des projets numériques afin de poursuivre leur mission malgré les répercussions de la crise de la COVID-19. Nous n’avons pas beaucoup de contenu numérique en stock, car filmer de la danse coûte très cher. Mais ces circonstances nous font réaliser qu’il nous en faut davantage, précise Marc Lalonde.

Une représentation du spectacle Casse-Noisette, captée en 2016 par Les Grands Ballets canadiens de Montréal, sera donc diffusée sur ICI Télé le 18 décembre à 19 h, et sur ICI ARTV, le 28 décembre à 20 h.

Plus de détails à venir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !