•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kamouraska obtient 2,2 M$ pour ses infrastructures en eau potable

L'eau coule de la nouvelle source d'eau potable à Kamouraska.

La nouvelle source d'eau potable à Kamouraska se trouve à Saint-Pascal (archives).

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Les problèmes d’eau potable sont maintenant chose du passé à Kamouraska.

Des travaux ont été faits afin de construire un bâtiment de services, de mettre en place un nouveau système de traitement de l’eau potable et d’aménager deux nouveaux puits situés à Saint-Pascal.

Québec a annoncé vendredi qu’il accordait une aide financière de 2,2 millions de dollars à la municipalité dans le cadre de ces travaux.

La Municipalité de Kamouraska éprouvait des problèmes depuis plus de 15 ans avec son système, et avait obtenu l'aval du ministère de l'Environnement au printemps 2019 pour réaliser des travaux, cinq ans après avoir trouvé une nouvelle source d'eau potable.

Trois hommes posent une machinerie imposante qui traite les eaux.

Le maire de Kamouraska (au milieu) Gilles A. Michaud à l'inauguration de l'usine de traitement de l'eau potable

Photo : Municipalité de Kamouraska

Dans le cadre de la mise aux normes des infrastructures, une dizaine de résidences ont pu être branchées au réseau depuis la fin du mois d’avril. Les nouveaux puits permettent également à la municipalité d’augmenter la quantité d’eau disponible dans ses réservoirs.

Des dizaines de résidents n’avaient pas d’eau potable, explique la directrice générale adjointe de la Municipalité de Kamouraska, Cynthia Bernier. L’eau était très ferreuse donc ils ne pouvaient pas la consommer.

La directrice générale adjointe souligne que ces nouvelles infrastructures viendront également régler un problème récurrent pendant l’été, puisque la Municipalité devait souvent faire l’achat d’eau pour répondre à la demande pendant les périodes de sécheresse.

Quand on est obligé d’aller chercher de l’eau ailleurs, ça a un impact financier pour la municipalité. Dans ce temps-là, ce sont les citoyens qui payent. Donc [l’annonce] a été perçue de façon très positive.

Cynthia Bernier, directrice générale adjointe de la Municipalité de Kamouraska

La participation financière de la Municipalité frôle les 2 millions de dollars, pour un total de 3,3 millions de dollars pour l’ensemble du projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !