•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bingo à Saint-Jean-sur-Richelieu : un dépistage généralisé « prudent »

Gros plan sur des mains gantées qui tiennent du matériel médical.

Quelque 250 personnes sont visées par cet appel au dépistage.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada

La directrice de la santé publique de la Montérégie, la Dre Julie Loslier, dit craindre une éclosion de COVID-19 à la suite de la contamination d'au moins une personne ayant participé à une soirée de bingo à Saint-Jean-sur-Richelieu, ces derniers jours. Voilà pourquoi les autorités vont de l'avant avec un dépistage de tous les participants.

Les personnes qui ont participé à la soirée du 4 octobre sont fortement incitées à subir un test de dépistage; elles sont invitées à se rendre à l'hôtel Quality Inn, sur le boulevard du séminaire, à Saint-Jean-sur-Richelieu, a mentionné la Dre Loslier, en entrevue à RDI.

On veut éviter de se retrouver avec 1000 personnes qui ne sont pas visées par le dépistage, a-t-elle ajouté, en évoquant des cas qui passeraient entre les mailles de la santé publique et qui entraîneraient des éclosions.

Toujours selon la Dre Loslier, ce dépistage massif est une décision prudente.

Quelque 250 personnes sont visées par cet appel au dépistage. Aucun autre cas de contamination lié à cette soirée n'a été signalé pour l'instant.

Mercredi, cette semaine, plus d'une centaine de personnes se sont à leur tour réunies dans la même salle, toujours pour une partie de bingo. La police a dû intervenir.

En conférence de presse jeudi, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, s'est montré assez catégorique : Je ne voudrais pas que les bingos deviennent le karaoké d'il y a quelques semaines. Il faisait ainsi référence à la soirée de karaoké tenue au bar Kirouac, à Québec, en août dernier, et qui a entraîné au moins un décès et plus de 80 cas de COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !