•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec offre un répit supplémentaire aux propriétaires de bars et de restaurants

Une femme place les tabourets de son bar sur le comptoir.

Les établissements licenciés sont lourdement touchés par les restrictions de la santé publique.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson (CBC)

Afin d’aider les propriétaires d’établissement licenciés touchés par les mesures d’urgence sanitaire des derniers mois, Québec réduit de quatre mois la facture de leurs droits annuels pour détenir un permis d’alcool.

L’annonce d’une valeur totale de 5,3 millions de dollars s’appliquera sous forme d’une réduction des droits annuels facturés aux détenteurs des 16 400 permis et licences accordés au Québec par la Régie des alcools, des courses et des jeux.

Le congé de cotisation sera équivalent à quatre mois de cotisation. Il sera accessible aux bars, aux restaurants, aux détenteurs d’une licence d’appareils de loterie vidéo, à certains titulaires d’un permis de fabricant de boissons alcooliques, dont les producteurs artisans d'alcool, ainsi que les brasseurs.

Cette réduction tarifaire tient compte des trois mois de fermeture imposés à ces commerces de la mi-mars jusqu'à la mi-juin en plus du mois supplémentaire d'arrêt décrété le 28 septembre dernier.

Québec rappelle que la Régie des alcools, des courses et des jeux n’a envoyé aucune facture aux détenteurs de licence depuis le 18 mars dernier pour les aider à passer à travers cette crise.

Nous sommes bien au fait de la grande participation des entrepreneurs à l'effort collectif visant à protéger la population dans le contexte de l'état d'urgence sanitaire. Les derniers mois ont été très difficiles pour eux.

Geneviève Guilbault, ministre de la Sécurité publique et vice-première ministre .

Nous sommes à l'écoute de cette industrie et tentons le mieux possible de les aider.

Ces 5,3 millions de dollars d’aide aux restaurants et aux bars s’ajoutent aux mesures d’aide aux entreprises situées en zone rouge annoncées par le ministère de l'Économie et de l'Innovation le 1er octobre dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !