•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les eaux usées de Sept-Îles continuent à être déversées dans la baie

Un tuyau d'égout qui fuit.

La fuite a été signalée vers 17 h mercredi à la Ville de Sept-Îles.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un bris d’égout majeur est toujours en cours à Sept-Îles et cause un déversement des eaux usées dans la baie.

Les travaux de réparation qui devaient avoir lieu dans la nuit de jeudi à vendredi n’ont pas abouti, car le tuyau à remplacer ne semblait pas standard. La Ville a cependant élucidé ce mystère vendredi matin : le tuyau en question avait pris une forme ovale avec le temps, il est donc nécessaire de lui redonner sa forme circulaire avant de procéder à la réparation.

Le matériel manquant pour le faire devrait arriver en fin de journée, vendredi, et la Ville estime être en mesure de procéder aux travaux dans la nuit de vendredi à samedi.

Un tuyau d'égout brisé.

En attendant la réparation, les eaux usées sont déversées à environ 460 mètres du rivage dans la baie de Sept-Îles.

Photo : Radio-Canada

Le sable en cause?

La Ville pense avoir une bonne idée de ce qui aurait pu causer le bris sur cette conduite. Le sable serait en cause, indique le directeur général de la Ville de Sept-Îles, Patrick Gwilliam.

Le fait que ce sable-là passe constamment dans des tuyaux qui sont en fonte, ça fait en sorte que c'est comme passer un papier sablé pendant 20 ans de temps à la même place. Si c'est vraiment la cause, c'est assez inquiétant puisque cette conduite d'amenée là a environ entre 3 et 4 kilomètres. Ce qu'on voit, ça se peut fort bien que ce soit répété dans d'autres sections de notre conduite d'amenée, indique M. Gwilliam.

Si cette hypothèse s’avère exacte, la Ville devra effectuer des travaux pour sécuriser ses conduites d’égout afin d’éviter des bris constants.

Un impact sur l'environnement limité

La demande de réduire la consommation d’eau à Sept-Îles est donc maintenue pour l'instant jusqu'à samedi matin.

Entre 600 et 700 mètres cubes d’eaux usées à l’heure sont déversés dans la baie, selon la Ville.

Cependant, comme il y a beaucoup de courant à l'endroit où l’eau est déversée, la dispersion peut se faire rapidement, ce qui, selon la Ville, aura un impact environnemental qui n’est pas significatif.

Le plan d'urgence de la Ville pour faire face à ce bris a été approuvé par le ministère de l'Environnement dans les années 1990.

Considérant le fort pouvoir de dilution du fleuve, l’impact à l’environnement est limité.

extrait d'un courriel du ministère de l'Environnement

Le ministère de l’Environnement indique par courriel qu'une intervenante d’Urgence-Environnement s’est rendue sur place et demeure en contact avec la Ville pour le suivi des travaux. Cette intervenante s’est également rendue sur les rives du fleuve et rapporte qu’aucun débris flottant n’est visible au niveau des points de rejets.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !