•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une application de caméra conçue pour combattre les fausses nouvelles

Une personne retouche une photo sur un cellulaire.

La technologie développée a pour but d'authentifier le moment et le lieu où a été réalisée une vidéo ou une photo.

Photo : Radio-Canada / Kim Vermette

Radio-Canada

Deux entreprises s’attaquent à la désinformation en développant une fonction permettant d’étiqueter automatiquement où et quand une photo est prise avec un téléphone intelligent.

Les images numériques peuvent être reprises et éditées sans laisser de trace sur Internet, ce qui ouvre parfois la voie à des utilisations malhonnêtes et tendancieuses. Afin de combattre le fléau des fausses nouvelles, le fabricant de puces Qualcomm et la jeune pousse Truepic ont travaillé sur une fonction qui certifie le moment et l’endroit d’un cliché.

Le système étiquette les photos et les vidéos à l’aide d’informations encodées : toute modification laissera ainsi une trace sur les documents numériques, ce qui permettra de les authentifier.

Cette fonction a été conçue afin d’être intégrée à une nouvelle norme d’image numérique présentement développée par le groupe Content Authenticity Initiative, qui est composé entre autres de Twitter, d’Adobe et du New York Times.

L'initiative visant à combattre les fausses nouvelles ne sera toutefois efficace que si un grand nombre de personnes utilisent l’application. Nous pensons que la meilleure façon [que la technologie soit adoptée] est de faire en sorte qu’elle soit déjà installée sur les applications de photo et de vidéo utilisées sur un cellulaire, a expliqué Sherif Hanna, vice-président de Truepic.

Une telle intégration pourrait être possible rapidement, car les puces de Qualcomm alimentent plusieurs téléphones Android. Adobe compte aussi utiliser la fonction au sein de son éditeur d’images bien connu, Photoshop.

Avec les informations de Wired

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !