•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le travail à l’extérieur du Nouveau-Brunswick, une faille dans les directives provinciales

Une affiche indique là où se diriger avec son véhicule au poste de contrôle.

Au Nouveau-Brunswick, 12 000 personnes traversent les frontières chaque jour.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

Le gouvernement néo-brunswickois exige que les travailleurs des provinces et territoires qui ne font pas partie de la bulle atlantique se placent volontairement en isolement pendant 14 jours lorsqu’ils arrivent au Nouveau-Brunswick.

En revanche, les résidents du Nouveau-Brunswick qui en sortent pour aller travailler dans une autre province hors de la bulle atlantique ne sont pas tenus de s’isoler à leur retour au Nouveau-Brunswick.

Cette faille apparente dans les directives de la province devait faire l’objet de discussions cette semaine, avait mentionné vendredi dernier la Dre Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick.

Jeudi, le comité du Cabinet ministériel sur la COVID-19, qui regroupe des ministres et les chefs des différents partis représentés à l’Assemblée législative, s’est réuni à Fredericton.

Peu de détails ont filtré. Toutes les règles maintenant pour les personnes qui traversent les frontières à l'extérieur de la bulle atlantique sont en cours d'examen, s’est borné à dire le député de Fredericton-Sud et chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, David Coon.

Tenu au secret comme ses collègues du comité, il ne pouvait dire si un décision ou non avait été prise.

Différentes options sont envisagées, avait dit la Dre Jennifer Russell, par exemple des dépistages réguliers de la COVID-19 chez les travailleurs néo-brunswickois qui sortent de la province.

D’après le reportage de Michel Corriveau

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.