•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Zone orange : son traitement de cancer reporté une 2e fois

Une médecin au chevet d'un patient âgé.

Une dame de 75 ans avait rendez-vous pour soigner son cancer de la peau jeudi avant-midi, mais il a été annulé la veille.

Photo : iStock

Une dame de 75 ans avait rendez-vous pour soigner son cancer de la peau jeudi. Mais la veille, elle reçoit un appel qui la bouleverse : son opération est annulée. On lui dit que c'est parce qu’elle habite dans une zone orange et que l’hôpital est dans une zone jaune.

Tout était pourtant bien aligné pour Gloria LePage, qui souffre d’un mélanome sur la joue gauche. Mardi, l’hôpital lui confirme que son rendez-vous a toujours bel et bien lieu cette semaine; on pourra lui retirer sa masse cancéreuse.

Gloria LePage, regarde la caméra de son ordinateur. Derrière elle se trouve plusieurs photos de famille.

En plus du cancer, Gloria LePage souffre aussi d'arthrite.

Photo : Images : Messenger

Toutefois, le lendemain, le téléphone de la dame de 75 ans sonne au milieu de l’après-midi. C’est à nouveau l’hôpital. Ils m’ont rappelée pour me dire que tout était annulé.

C’est à ce moment qu’on lui explique que c’est parce qu’elle habite à Balmoral, en zone orange, et que l’hôpital de Bathurst, où elle doit se rendre, est en zone jaune.

C’est juste des cas d'annulation parce qu’on ne vient pas de la bonne place.

Gloria LePage, résidente de Balmoral

C’est triste pour tout le monde qui a besoin de chirurgie, d’aide à l’hôpital, de voir des spécialistes… Ils ne peuvent pas parce qu’on vient de cette zone, affirme la dame.

Jeudi, soit le jour où devait avoir lieu son opération, on lui annonce que finalement son rendez-vous est reporté au plus tard au 29 octobre.

Hôpital vu de l'extérieur

L'Hôpital régional Chaleur, à Bathurst

Photo : ICI Radio-Canada/Serge Bouchard

Or, elle ne comprend pas qu’on lui ait d’abord annulé son rendez-vous. Tous ceux avec qui j’en parle me disent que ça n’a pas de raison d’être et que c’est niaiseux. Ce ne sont pas de bonnes excuses.

D’ailleurs, ce n’est pas la première mésaventure de la sorte pour la dame de 75 ans. Ce printemps, son premier rendez-vous pour traiter son cancer a lui aussi été reporté à la suite des mesures de protection contre la COVID-19.

Gloria LePage s’est finalement fait retirer sa masse cancéreuse en juin. Comme le cancer s’est à nouveau développé, elle a besoin d’une autre opération.

Vitalité réagit

Le Réseau de santé Vitalité n’a pas encore précisé s’il était dans les normes du réseau que de reporter ou annuler des rendez-vous médicaux pour des patients en zone orange, qui doivent se déplacer en zone jaune.

Le réseau place la qualité des soins offerts à tous les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises, peu importe leur lieu de résidence, au cœur de toutes ses décisions, indique Thomas Lizotte, porte-parole du réseau, par courriel vendredi midi.

Par contre, M. Lizotte note qu'il y a en effet des mesures spéciales pour les patients originaires des zones orange qui se présentent dans des hôpitaux en zone jaune. Par exemple, des mesures accrues de dépistage, d’isolement des patients ou de désinfection des salles d’attente et de traitement peuvent s’appliquer, explique-t-il.

Ces protocoles sont nécessaires afin d’assurer la sécurité des patients et du personnel tout en limitant le plus possible la propagation de la COVID-19.

Thomas Lizotte, porte-parole de Vitalité

La règle générale veut que les patients en provenance d’une région en phase orange doivent être considérés comme potentiellement porteurs du virus lorsqu’ils reçoivent des services dans un établissement situé sur un territoire en phase jaune, ajoute-t-il.

Un cancer agressif

À Halifax, Mélanie LePage suit à distance les mésaventures de sa mère Gloria. Elle est inquiète, puisque, selon elle, son cancer doit être traité au plus vite.

C’est le cancer de la peau le plus agressif que tu peux avoir, lance-t-elle au bout du fil.

Ils ne peuvent pas niaiser avec ça, il faut que ce soit fait ASAP [dès que possible].

Mélanie LePage, fille de Gloria LePage

Selon elle, le report du rendez-vous est inacceptable. C’est de la discrimination, ce n’est pas une excuse pour annuler une opération.

Gloria LePage aussi a bien hâte de subir son opération. Plus ça va, plus ça fait mal, des fois ça élance. Je trouve que ça presse.

Jeudi, il y avait 89 cas de COVID-19 actifs dans la province. Quarante-trois cas sont reliés à l’éclosion dans le Restigouche. La source de cette propagation fait toujours l'objet d'une enquête.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !