•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un auteur demande aux gens de ne plus acheter son livre

Adam Pottle à côté d'un mur, le regard tourné.

L'auteur de Saskatoon explique que son livre célèbre plutôt les personnes sourdes.

Photo : Adam Pottle

Radio-Canada

Un auteur de Saskatoon, Adam Pottle, demande aux gens de ne pas acheter son nouveau livre pour enfants. Ce dernier est au coeur d'une controverse en raison d'une illustration accusée de véhiculer un stéréotype visant les Asiatiques. L'auteur se bat contre son éditeur pour faire changer l'illustration.

Le livre, The Most Awesome Character in the World, est sorti le 30 septembre. Adam Pottle a tenté en vain de retarder sa parution en raison de controverses nées de l’interprétation d’une de ses illustrations.

Je ne veux pas que des gens se sentent exclus par ce livre, alors j'ai essayé de les décourager de l'acheter.

Adam Pottle, auteur

L’histoire est centrée sur une petite fille sourde, du nom de Philomène, à qui son père offre un livre mettant en scène un personnage sourd. Alors, elle se met à écrire son propre livre en créant un univers dans lequel les enfants vivant avec un handicap deviennent des héros.

On y découvre un groupe d'enfants en fauteuil roulant, dont une fille portant un kimono les cheveux relevés en chignon. Les autres enfants sont habillés à l'occidentale et ressemblent à des superhéros portant des capes.

Les critiques ayant eu un accès prioritaire au livre, avant sa publication, ont évoqué un stéréotype asiatique dans l'une des illustrations du livre, explique Adam Pottle.

L'auteur soutient que ce n'est pas l'intention du livre, mais il n'a pas souhaité alimenter davantage la polémique.

Discorde avec l’éditeur

Adam Pottle explique qu'il a informé son éditeur, la société américaine Reycraft Books, le 28 septembre dernier, de sa volonté de retarder la publication du livre afin de remplacer l’illustration controversée. Une demande que Reycraft Books a refusée.

Je leur ai dit que je ne peux pas le promouvoir ou le soutenir. Je dois dire aux gens que je ne peux pas participer à ça, explique M. Pottle.

Reycraft Books n'a pas répondu à la demande d'entrevue de CBC, mais a contesté la version de M. Pottle dans les médias locaux.

Le livre est censé être une célébration des sourds, il est censé être une célébration de la communauté des sourds et de l'imagination, maintient Adam Pottle qui est lui-même une personne sourde.

Mais nous ne pouvons pas célébrer ces choses au détriment des autres cultures, ajoute-t-il.

Les images ont, depuis, été retirées du site de l'agence d'illustrations qui n’a pas répondu à la demande de CBC/Radio-Canada.

Atteint de surdité, M. Pottle dit qu'il sait à quel point les stéréotypes peuvent être dommageables, et il ne voulait pas que les lecteurs pensent que cela ne le dérangeait pas.

Il espère faire entendre raison à l’éditeur qui détient les droits d’auteur du livre.

Donc, la seule façon de récupérer mon histoire est, encore une fois, d'essayer de faire en sorte que cette version ne soit pas vendue et qu'une autre version soit produite avec de meilleures illustrations.

Adam Pottle a reçu le soutien de la communauté littéraire canadienne, plusieurs libraires importants ayant retiré le livre de leurs listes, notamment des magasins canadiens et des vendeurs comme Barnes & Noble, aux États-Unis.

La coordinatrice des événements de la libraire Another Story Bookshop de Toronto, Anju Gogia, dont le magasin a aussi retiré le livre de ses rayons a saisi l’éditeur, Reycraft Books, pour plaider en faveur de la demande de révision de l’illustration du livre, mais sans succès.

J'espère vraiment qu'il écoutera les arguments d'Adam, écrivain sourd, et qu'ils publieront un livre dont il pourra être fier et qu'il soutiendra.

Anju Gogia, coordinatrice des événements à la libraire Another Story Bookshop de Toronto

Selon elle, cet ouvrage participe à la diversité dans la création littéraire constatée au cours des dernières années dans un contexte où les livres sur les enfants sourds et handicapés sont peu nombreux.

Il y a une réelle soif de ces livres et un besoin pour tous les enfants de se voir représentés, conclut-elle.

Avec les informations de Padraig Moran et Isabelle Galant

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !