•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Internet haute vitesse : l'Î.-P.-É. se tourne vers les fournisseurs locaux

Une photo prise d'un modem.

Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard promet depuis plus d'une dizaine d'années de brancher tous les Insulaires à un service Internet à large bande.

Photo : iStock

François Pierre Dufault

Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard fait un pas de plus pour étendre l'accès à Internet haute vitesse aux régions rurales. Cette fois, ce sont les petits fournisseurs de service qui reçoivent une aide financière de la province.

Sept entreprises locales viennent de recevoir, jeudi, des subventions totalisant un peu plus de 900 000 $ par l'entremise d'un programme pilote accéléré pour les fournisseurs de services Internet, qui couvre jusqu'à 90 % des coûts des projets, jusqu’à concurrence de 150 000 $.

Un de ces fournisseurs, Buzz Networx, compte offrir un service Internet haute vitesse sans fil dans la région Évangéline, notamment.

Nous espérons que ces [subventions] aideront les fournisseurs à couvrir les coûts de leurs projets et à donner accès à Internet haute vitesse au plus [grand nombre] d'Insulaires possible au cours des prochains mois, affirme le ministre de la Croissance économique, du Tourisme et de la Culture, Matthew MacKay, dans un communiqué.

Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard promet depuis plus d'une dizaine d'années de brancher tous les Insulaires à un service Internet à large bande.

Peu avant les dernières élections, les libéraux de Wade MacLauchlan se sont engagés à régler la question une fois pour toutes, avec un plan de 37 millions de dollars, financé en grande partie par Ottawa, et visant à effectuer 30 000 branchements.

Ce financement est toutefois réservé à de plus gros joueurs de l'industrie, soit Bell et Xplornet.

Pendant ce temps, des plus petits fournisseurs disent qu'ils veulent faire partie de la solution et réclament, eux aussi, une part du financement disponible.

Il y a un an, les progressistes-conservateurs de Dennis King ont mis une enveloppe de 10 millions de dollars à la disposition des plus petits joueurs de l'industrie. Mais à cause de critères trop restrictifs, de l'aveu même du gouvernement, cette somme n'a presque pas été touchée.

La province a donc créé, plus tôt cette année, un programme pilote accéléré pour les fournisseurs locaux qui veulent améliorer ou élargir leur réseau.

Pour le fournisseur Wicked EH?, qui reçoit près de 115 000 $ pour moderniser deux tours de transmission qui desservent près de 400 clients dans les régions de Charlottetown et Summerside, ce financement arrive à point nommé.

Il n'y a pas meilleur moment pour obtenir une meilleure vitesse de téléchargement et de téléversement pour notre clientèle actuelle et future que pendant la nouvelle normalité [après la première vague de la pandémie de COVID-19], explique la directrice de la stratégie de marque de l'entreprise, Joelene Ferguson, dans un communiqué.

Les projets financés par la province doivent être terminés d'ici le 31 décembre prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !