•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement doit changer de stratégie après le 28 octobre, selon Lehouillier

Deux chaises sont accotées sur une table de terrasse.

Les restaurants ont dû fermer leurs portes le jeudi 1er octobre et ce, pour 28 jours.

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Les fermetures complètes de différents secteurs économiques en zone rouge, comme les restaurants et les cinémas ne peuvent perdurer au-delà du 28 octobre, selon le maire de Lévis.

Alors que le premier ministre François Legault a prévenu les Québécois queles restrictions récemment annoncées dans les zones rouges allaient se prolonger, Gilles Lehouillier est d’avis que le gouvernement doit changer son approche.

La santé publique doit avoir une tolérance zéro avec les récalcitrants, sans pour autant pénaliser une industrie complète en y allant de fermetures massives.

Je pense qu'après le 28 octobre, il faudra qu'on ait des approches très ciblées et non pas par catégorie. La coercition devra être très ciblée aux gens qui ne respecteront pas les consignes, a soulevé le maire en marge d’une conférence virtuelle au cours de laquelle il a annoncé un programme favorisant les logements sociaux sur le territoire de Lévis.

Je suis convaincu qu'on pourrait ouvrir les restaurants à la condition que les consignes soient respectées. Par contre, on devrait intervenir pour fermer sur le champ tout restaurant qui ne respectera pas les consignes, a-t-il précisé.

Le maire de Lévis Gilles Lehouillier.

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Cette stratégie permettrait, selon lui, d’éviter le pire, soit la fermeture massive d’entreprises.

Je pense que ça va être la recette à partir de la fin octobre. Sinon, faisons-nous pas de cachette, il y a des restaurateurs qui vont finir par mettre la clé dans la porte.

Gilles Lehouillier, maire de Lévis

Confinement prolongé, selon Labeaume

Pour sa part, le maire de Québec s’est montré très inquiet de la tournure que prend la pandémie dans la région.

Selon lui, les mesures très restrictives en zone rouge perdureront au-delà de la fin octobre.

Ce n’est pas chic, a déploré Régis Labeaume mercredi, en marge d’une conférence sur le lancement d’unprojet pilote pour permettre la collecte des restants de table.

Le maire s'inquiète du fait que la population semble croire que la 2e vague sera moins grave que la première.

Les hôpitaux du CHU sont maintenant forcés de reporter des centaines de chirurgies chaque semaine, pour s'occuper d'un nombre grandissant de patients infectés par la COVID-19.

Halloween

Par ailleurs, Lévis n'a pas l'intention d'interdire aux enfants de passer l'Halloween.

La Ville dit vouloir se coller aux directives de la santé publique et ne pas être plus sévère avec ses citoyens, déjà bien limités par les mesures sanitaires en place.

Le maire Gilles Lehouillier assure toutefois que de la sensibilisation sera effectuée auprès de la population et fait appel à la responsabilité de tous.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !