•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des youtubeurs canadiens fabriquent un sabre laser Star Wars pouvant couper l'acier

Le sabre laser est doté d'un « faisceau solide de feu blanc » rétractable qui atteint 2200 degrés Celsius.

Un homme tient un sabre-laser devant un Stormtrooper de Star Wars.

Le Youtubeur James Hobson teste la dernière création de son équipe : un sabre laser à plasma hyperréaliste.

Photo : The Hacksmith/YouTube

CBC News

Le sabre laser de James Hobson n'est pas un jouet.

L'ingénieur youtubeur James Hobson et son équipe de Hacksmith Industries, située à Kitchener, en Ontario, ont créé un sabre laser à plasma rétractable hyperréaliste qui atteint une chaleur de 2200 degrés Celsius.

C'est au-dessus du point de fusion de la plupart des métaux.

James Hobson

C'est assez dangereux, a déclaré James Hobson à l'animatrice d'As It Happens, Carol Off.

Hobson et son équipe ont dévoilé le prototype sur leur chaîne YouTube Hacksmith la semaine dernière. Le groupe prévoit sortir une autre vidéo jeudi dans laquelle il utilisa le sabre laser pour couper un revêtement métallique, un mannequin Stormtrooper (les soldats impériaux de Star Wars), et une plaque d'acier similaire à une porte de chambre forte de banque.

Inspirés par Star Wars

Le sabre laser ressemble à s'y méprendre à ceux de l'univers de Star Wars. Et tout comme l'épée emblématique des Jedi, la lame est un faisceau de plasma qu'on peut rétracter et déployer en appuyant sur un bouton.

Ce faisceau est généré avec du gaz propane liquide et de l'oxygène gazeux mélangés dans une buse à flux laminaire très sophistiquée, une technologie utilisée pour contrôler le débit de l'eau dans les fontaines sautantes.

Le faisceau est très droit et étroit, alors que si vous allumez simplement le propane, vous obtiendrez un effet de lance-flammes, comme celui que vous verriez à l'intérieur d'un barbecue.

James Hobson

Mais comme nous utilisons cette buse à flux laminaire très sophistiquée, nous pouvons obtenir un faisceau de feu blanc d'apparence solide, ajoute-t-il.

En ajoutant différents sels au plasma, Hobson parvient à changer la couleur du laser. Par exemple, l'acide borique rend le faisceau vert, comme le sabre de Yoda. Le chlorure de sodium produit quant à lui un jaune vif, comme celui de Rey, tandis que le chlorure de strontium produit un rouge vif, pour les personnes qui préfèrent se ranger du côté obscur de la force.

Cinq sabres laser de différentes couleurs.

Le prototype de sabre laser de Hacksmith Industries peut changer de couleur grâce à différents additifs.

Photo : The Hacksmith /YouTube

Mais contrairement à l’épée utilisée par les personnages de Star Wars, celle de Hobson n'est pas mobile à 100 %. Un bloc d'alimentation externe porté sur le dos, un peu à la S.O.S. Fantômes, est nécessaire.

Même avec tout notre équipement et nos capacités à Hacksmith Industries, nous sommes toujours liés par les lois de la thermodynamique.

James Hobson

Nous n'avons pas exactement de batteries de taille D capables de fournir plus de puissance qu'une centrale nucléaire – ce qui est ce dont vous auriez besoin pour qu'un sabre laser fonctionne comme dans les films, poursuit-il.

De la fiction au réel

Ce n'est pas la première fois que l'équipe s'attaque à un sabre laser, ni la première réplique de technologie de science-fiction.

Un homme tient un sabre laser orange dans une pièce sombre.

Hobson affirme que le sabre laser est dangereux et qu'il n'est pas à vendre.

Photo : The Hacksmith/YouTube

Le but de la chaîne YouTube de Hacksmith est de reproduire des objets fictifs en utilisant des technologies et des techniques du monde réel. Parmi les créations précédentes, citons le casque d'Iron Man, le bouclier de Captain America, le grappin de Batman et le chapeau d'hélicoptère de l'inspecteur Gadget.

C'est notre pain et notre beurre. C'est ce que nous venons faire au travail tous les jours. [...] Et évidemment, les sabres laser sont l'une des technologies de science-fiction les plus célèbres et les plus populaires au monde.

James Hobson

Hobson a quitté son emploi d'ingénieur en 2015 pour se consacrer à Hacksmith Industries. Pendant cette période, l'entreprise s'est développée et compte une équipe de 14 personnes et une chaîne YouTube avec 10,2 millions d'abonnements.

L'idée, selon Hacksmith, est d'inciter les jeunes à s'intéresser aux sciences, à la technologie, à l'ingénierie et aux mathématiques.

Parce que nous le faisons depuis si longtemps, nous recevons maintenant des commentaires comme "Je suis allé à l'école d'ingénierie grâce à vos vidéos, et maintenant j'ai obtenu mon diplôme et je travaille comme ingénieur." Et c'est vraiment gratifiant d'entendre des choses comme ça.

James Hobson

Toutefois, ce n'est pas le genre de projets qui peuvent être réalisés à la maison, et les prototypes ne sont pas à vendre.

Il ne s'agit pas de leur apprendre à faire ce que nous faisons, a déclaré Hobson. Il s'agit de leur montrer ce qui est possible grâce à l'ingénierie. Il s'agit de donner vie aux idées les plus folles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !