•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de sports universitaires en Ontario cet hiver

Un joueur des Rams de Ryerson a la tête baissée, les mains sur les hanches.

La saison de basketball universitaire est annulée en Ontario (archives).

Photo : La Presse canadienne / Darren Calabrese

L'association des sports universitaires de l'Ontario (OUA) annule la saison des sports d'hiver et tous ses championnats pour le reste de l'année académique 2020-21.

Les saisons de lutte, d'escrime, de natation, de squash, de patinage artistique, de curling, d'athlétisme, de ski nordique, de badminton, de basketball, de volleyball et de hockey n'auront donc pas lieu à l'hiver 2021.

La décision finale a été prise vendredi dernier lors d'une réunion du comité de direction de l'association des sports universitaires de l'Ontario.

Nous ne voulions plus faire douter les athlètes, a avoué Gord Grace, le président et directeur général de l'OUA. Nous voulions offrir une réponse définitive pour qu'ils puissent aller de l'avant avec leurs plans d'études et de carrière. Ça n'a pas été une décision facile à prendre, mais nous croyons que c'est mieux ainsi pour tout le monde.

Les sports d'hiver subissent donc le même sort que les sports de la saison automnale, comme le football et le soccer.

Le 8 juin dernier, l'organe qui gère le sport universitaire en Ontario avait annulé la saison de compétition et les championnats prévus à l'automne dans l'espoir qu'une reprise puisse prendre forme à compter du 31 décembre.

Plusieurs coéquipiers d'une équipe de hockey prennent place sur la ligne bleue.

La saison de hockey masculin et féminin n'échappe pas à l'annonce de l'association des sports universitaires de l'Ontario (archives).

Photo : La Presse canadienne / Liam Richards

Le directeur sportif de l'Université de Windsor, Mike Havey, qui est aussi membre de la direction de l'OUA, croit que l'association n'avait pas le choix de prendre une telle décision.

On ne sent pas, en tant qu'organisation, que les conditions actuelles sont plus sécuritaires qu'elles ne l'étaient en juin dernier quand nous avons pris la décision d'annuler la saison automnale. Dans certaines régions de la province, le nombre de cas actifs est même plus élevé qu'il ne l'était en juin.

La chose la plus simple à faire, c'est d'appuyer sur le bouton pause encore une fois et d'espérer que la situation change.

Mike Havey, directeur sportif de l'Université de Windsor

Nous n'avons pas les moyens en tant qu'organisation pour effectuer autant de tests que l'ont fait les organisations professionnelles pour assurer leur reprise. Nous n'avons pas la capacité de mettre des milliers d'étudiants-athlètes dans une bulle. Ça ne fonctionne tout simplement pas dans un environnement académique, a-t-il rajouté.

Havey assure toutefois qu'en raison de l'annulation de tous les championnats universitaires en Ontario pour l'année académique 2020-21, aucune année d'admissibilité ne sera soustraite aux athlètes présentement inscrits dans un programme sportif de l'une des 20 universités de la province affiliées à l'OUA.

La décision de l'association n'interdit pas aux universités touchées de tenir des matchs hors-concours ou des compétitions non sanctionnées qui respecteraient les recommandations des autorités de la santé publique.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !